Décès d’Iqbal Toofany: un témoin oculaire dénonce quatre policiers

Avec le soutien de
Le poste de police de Rivière-Noire où le magistrat Daniel Dangeot et les différents avocats ont effectué une descente des lieux ce mardi 10 mars dans la cadre de l'affaire Iqbal Toofany.

Le poste de police de Rivière-Noire où le magistrat Daniel Dangeot et différents avocats ont effectué une descente des lieux ce mardi 10 mars dans la cadre de l'affaire Iqbal Toofany.

Que s’est-il passé pendant la nuit du 1er au 2 mars ? Une question qui tourmente la famille d’Iqbal Toofany, décédé alors qu’il était en détention policière. Les déclarations d’un témoin oculaire, qui travaillait  à proximité du poste de police de Rivière-Noire cette nuit-là, donnent une nouvelle tournure à l’affaire. Par l’entremise de son avoué Me Kaviraj Bhuckory, cet habitant de la localité a juré un affidavit en Cour suprême hier mardi 10 mars et il en a déposé une copie au bureau de la Commission nationale des droits humains.

«Ne me frappez pas»

Avec moult détails, l’homme âgé de 58 ans a déclaré qu’il avait vu quatre policiers de la Criminal Investigation Division brutaliser un homme cette nuit-là. Le quinquagénaire a par la suite entendu un individu hurler à répétition dans ce poste de police. «Il criait ‘ne me frappez pas, mo pa finn coquin’», a signalé le témoin, qui a même fait le récit de ce qu’il avait vu et entendu cette nuit-là à sa fille.

Le document, présenté au commissaire de police par intérim Mario Nobin, a été référé au Central Criminal Investigation Department (CCID) pour les besoins de l’enquête. Pour l’avocat du témoin oculaire, Me Assad Peeroo, qui est aussi l’avocat de la famille du défunt, Mario Nobin devrait personnellement prendre la déposition de son client ou nommer un officier de confiance pour cette tâche. Il prévoit d’en faire la demande aujourd’hui mercredi 11 mars.

L’avocat explique que c’est pour assurer la sécurité de son client car cette affaire a pris une ampleur nationale et attire l’opinion publique. D’autant plus que la Criminal Investigation Division est impliquée et que l’enquête est menée par le CCID.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x