Décès de Toofany: SAJ pas «satisfait» des circonstances qui ont mené à la libération des policiers

Avec le soutien de
L'épouse et les deux filles d'Iqbal Toofany souhaitent avoir des réponses sur les circonstances entourant sa mort.

L'épouse et les deux filles d'Iqbal Toofany souhaitent avoir des réponses sur les circonstances entourant sa mort.

La police n’a pas objecté à la remise en liberté sous caution des cinq policiers, arrêtés à la suite du décès, sous surveillance policière, d’Iqbal Toofany. Cela, du fait qu'ils avaient déjà donné leurs dépositions et avaient nié les allégations portées contre eux. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre au Parlement, ce mardi 10 mars, en réponse à la Private Notice Question du leader de l’opposition.

Sir Anerood Jugnauth (SAJ) a toutefois déclaré qu’il n’était pas «satisfait» des circonstances qui ont mené à leur remise en liberté. Il dit avoir fait part de son mécontentement au commissaire de police.

Paul Bérenger avait également voulu savoir si le commissaire de police et le Directeur des poursuites publiques avaient rencontré des membres de la famille d’Iqbal Toofany. Une question à laquelle SAJ a répondu par l’affirmative.

Des mesures urgentes ont-elles été prises pour assurer la protection des détenus ? a demandé le leader de l’opposition. Selon le Premier ministre, le commissaire de police a pris des mesures immédiates et la police devra donner des détails sur les arrestations effectuées à la Divisional Operations Room. SAJ a soutenu qu’il ne tolérera aucun abus et aucune brebis galeuse au sein de la police.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires