Affaire Dufry: le PTr réclame une enquête sur la rencontre entre trois ministres et les responsables de cette compagnie

Avec le soutien de
D’après Arvin Boolell, si l’affidavit des représentants de Dufry s’avère vrai, les ministres impliqués se rendus coupables de «menaces, complot et chantage».

D’après Arvin Boolell, si l’affidavit juré par les représentants de Dufry s’avère, les ministres impliqués se sont rendus coupables de «menaces, complot et chantage».  

«Si ce qui est dit dans l’affidavit est vrai, c’est très grave.» Le porte-parole du PTr s’est montré très concerné par la rencontre entre trois ministres et les représentants de la société Dufry durant la conférence de presse  du parti, ce samedi 7 mars. D’après Arvin Boolell, ce document contient des accusations de «menaces, complot et chantage» de la part de ces représentants contre les ministres concernés. 
 
Il a demandé l’ouverture d’une enquête policière sur cette rencontre. Selon l’ancien ministre des Affaires étrangères, «même si le cabinet a approuvé que ces ministres donnent rendez-vous à ces personnes, ce n’est pas normal. C’est à la police d’enquêter, et non à des ministres». 
 
Quid de l’Objection to Departure ?
 
Arvin Boolell s’est aussi posé des questions sur le départ précipité de Simo Carevic et Thomas Galet de Maurice, le vendredi 27 mars. «Ki sann la inn donn lord tir Objection to Departure ?», a-t-il lancé. Le porte-parole du PTr s’est également interrogé sur le rôle joué par l’ambassade de France dans cette affaire, se demandant si celle-ci était intervenue pour faciliter le départ de ces deux hommes.  
 
De son côté, Patrick Assirvaden a souhaité que les téléphones portables de Roshi Bhadain soient examinés pour déterminer si le ministre de la Bonne gouvernance a donné des informations à la police sur cette affaire. 
 
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires