Affaire Toofany: la colère de la famille après la libération des policiers

Avec le soutien de
Les membres de la famille d’Iqbal Toofany ne comprennent pas comment les policiers accusés de l’avoir torturé ont pu être libérés après avoir payé une caution de Rs 9 000.

Les membres de la famille d’Iqbal Toofany ne comprennent pas comment les policiers accusés de l’avoir torturé ont pu être libérés après avoir payé une caution de Rs 9 000.

La famille d’Iqbal Toofany n’en revient toujours pas. Après que les policiers accusés provisoirement d’avoir torturé ce détenu ont été libérés sous caution ce mercredi 4 mars, ils se sont rendus aux Casernes centrales pour crier leur colère et leur souffrance.

Ils portaient des pancartes avec des inscriptions telles que «Justice pour Iqbal» ou «Non à la brutalité policière», ainsi que des photos du cadavre de la victime arborant des ecchymoses. La famille éplorée a réclamé un entretien avec le commissaire de police, Mario Nobin, mais celui-ci leur a fait savoir qu’il était trop occupé. Il leur a tout de même assuré qu’il n’y aurait pas de cover-up dans cette affaire.

Pendant ce temps, devant les Casernes, les proches du défunt menaçaient d’alerter des organismes internationaux et des journaux étrangers pour révéler au monde ce qu’ils considèrent comme une «injustice». Ils estiment en effet que la justice a libéré des «assassins».

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés