Au coût de 1,8 milliard, le CGS Barracuda désormais en rade

Avec le soutien de
Le CGS Barracuda vient remplacer le CGS Vigilant, qui est longtemps resté en rade à cause d’un problème mécanique.

Le CGS Barracuda vient remplacer le CGS Vigilant, qui est longtemps resté en rade à cause d’un problème mécanique.

Le mastodonte de 1 350 tonnes est enfin là. Commandé par Navin Ramgoolam lors de son arrivée au pouvoir en 2005, le CGS Barracuda a fait son entrée en rade de Port-Louis aujourd’hui, lundi 2 mars, vers 11h30. Il avait quitté le port de Koshi, en Inde, le lundi 23 février.

Une cérémonie de bienvenue a eu lieu à l’arrivée de celui-ci. Une foule compacte avait fait le déplacement pour admirer le nouveau bâtiment de la National Coast Guard et pour accueillir son équipage. Plusieurs officiers faisant partie des gardes-côtes ont en effet suivi un entraînement en Inde pour apprendre à manoeuvrer le navire. Certains d’entre eux y ont passé plus de sept mois. Ils ont été chaudement accueillis par leurs proches lors des retrouvailles.

Les officiers de la National Coast Guard ayant effectué un entraînement en Inde ont été accueillis par leurs proches à l’arrivée du CGS Barracuda.

Ce patrouilleur a coûté au gouvernement mauricien environ Rs 1,8 milliard. Il s’agit du premier patrouilleur exporté par l’Etat indien.

Pouvant parcourir 5 000 milles nautiques à une vitesse de 20 nœuds, il patrouillera les eaux territoriales pour traquer les pirates, des navires s'adonnant à la pêche illégale ou les trafiquants de drogue. Le CGS Barracuda vient remplacer le CGS Vigilant, qui est longtemps resté en rade en raison d’un problème mécanique.

Voir aussi notre galerie photo

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires