Affaire Ramgoolam: les dépositions de l’ex-PM renvoyées à mardi prochain

Avec le soutien de
 Navin Ramgoolam a fait une apparition éclair aux Casernes centrales, ce mercredi 25 février.

Navin Ramgoolam a fait une apparition éclair aux Casernes centrales, ce mercredi 25 février.

Navin Ramgoolam était convoqué aux Casernes centrales, ce mercredi 25 février, pour donner sa version des faits sur les deux affaires pour lesquelles il a été inculpé. L’ancien Premier ministre s’y est rendu peu après 13h30, mais il n’y a eu aucune déposition. Après un bref entretien avec les policiers, il a quitté les Casernes vers 14h10.

L’ancien chef du gouvernement, qui était accompagné de son homme de loi, Me Gavin Glover, a demandé plus de temps aux enquêteurs pour se préparer à cet exercice. Un délai de quelques jours lui a été accordé. Les dépositions ont donc été renvoyées au mardi 3 mars.

La police peut accéder à tous les comptes du couple Ramgoolam

Hier, le juge Ah Foon Chui Yew Cheong a accordé aux enquêteurs l’accès aux comptes bancaires de Navin Ramgoolam et de son épouse. Selon l’ordre du juge, la police peut accéder à tous les comptes du couple dans toutes les institutions bancaires du pays. Elle aura également accès à tous les détails des transactions faites à partir des cartes de crédit du couple Ramgoolam.

La juge a autorisé les enquêteurs à chercher des renseignements par rapport aux prêts et remboursements du couple. Les enquêteurs du CCID ont aussi obtenu l’aval de la juge pour déterminer si le couple Ramgoolam possède des coffres à la banque et enquêter sur leur contenu.

Cette démarche a été entreprise par le bureau du directeur des Poursuites publiques (DPP) après qu’une note de «referral» lui a été adressée par les enquêteurs pour avoir accès aux comptes bancaires des Ramgoolam. C’est lundi que la demande «ex-parte» a été faite par le bureau du DPP pour obtenir un tel ordre. Après avoir examiné la demande, la juge Cheong a accédé à la requête du bureau du DPP mardi après-midi.

Pour une demande «ex-parte», la juge n’est pas tenue à prendre connaissance des explications du bureau du DPP ou des avocats de Navin Ramgoolam afin de prendre une décision

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires