Jean Claude Barbier «expulsé» du MMM: «C’est de la lâcheté»

Avec le soutien de

«J’ai appris que je ne fais plus partie du groupe parlementaire du MMM à travers la speaker. Je n’ai reçu aucune correspondance du secrétaire général ni du leader. C’est de la lâcheté.» Réunissant la presse durant la pause au Parlement, ce mardi 24 février, le député Jean Claude Barbier a dit sa surprise de découvrir qu’il a été «expulsé de manière déguisée» du MMM.

C’est en allant voir la speaker pour discuter de mon «seating arrangement» au Parlement qu’il affirme l’avoir appris. Le député explique qu’il attendait auparavant une décision du comité central du MMM sur sa suspension «arbitraire» avant de décider s’il devait démissionner ou pas.

Evoquant cette suspension, il montre du doigt Veda Baloomoody et Arianne Navarre Marie qui auraient affirmé qu’il avait tenu une réunion secrète. Mais c’est «archi faux. Je défie quiconque de venir prouver le contraire. Je n’ai jamais tenu de réunion ni chez moi ni ailleurs».

Il se dit très attristé par la manière dont il a été évincé. Lui qui a eu «le courage de dire ses quatre vérités au leader et de dire les choses telles qu’elles sont au MMM».

Il a également critiqué Paul Bérenger qui, selon lui, n’est pas un «démocrate» mais plutôt un «autocrate». «J’ai donné beaucoup d’exemples pour montrer que son style de leadership laisse à désirer.» 

Se prononçant sur l’avenir politique du MMM, Jean Claude Barbier dit voir un «avenir sombre qui se dessine» car le leader«n’a pas de capacité pour écouter et donner la chance au débat».

Ce qu’il faut au MMM ? «Laisser le débat ouvert. De l’innovation. Venir à bout de ce système d’élection archaïque avec des branches régionales. C’est de l’histoire ancienne. Il faut mettre en place un système de fonctionnement moderne. Sinon, il n’y aura pas de résultats à court terme pour le MMM.»

Jean Claude Barbier explique que maintenant, il va réfléchir à tête reposée à son avenir politique. Mais d’ores et déjà, il siégera en indépendant. «Jean-Claude Barbier est désormais libre de son action politique», s’est-il également réjoui.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires