Fabien Cornelius: un Mauricien à The Voice

Avec le soutien de
Afin de se perfectionner pour participer à l’émission The Voice, Fabien Cornelius s’est fait aider par un coach vocal.

Afin de se perfectionner pour participer à l’émission The Voice, Fabien Cornelius s’est fait aider par un coach vocal.

Comment vous êtes-vous retrouvé à The Voice ?
Tout a commencé avec Imafilm qui a organisé le concours Imazik, que j’ai remporté. J’ai réalisé trois clips qu’on a postés sur Youtube. Ces vidéos m’ont ouvert beaucoup de portes sur le monde de la musique, dont les One Man ShowZ de Mouv pendant lesquels je chantais, surtout lors des Acoustik Corners. C’est donc à travers ces vidéos que je me suis fait repérer par Baptist Jung, le dénicheur de talents pour The Voice de la région.
 
Avec l’aide d’un bon contact dans le milieu artistique local, j’ai rempli les formulaires et j’ai passé quelques auditions et c’est à partir de là qu’a débuté mon aventure à The Voice. La production m’a contacté en août 2014. J’ai fait une première audition à travers Skype. Puis, je me suis rendu en France à la fin de novembre, où j’ai passé d’autres auditions avant de commencer à faire les tournages.
 
Quelles ont été les difficultés pour participer à ce concours ?
La plus grande difficulté a été de trouver l’argent pour mon billet d’avion. J’ai dû faire des petits boulots après l’école ou quand je sortais de mes examens (NdlR : il était alors en HSC). J’ai heureusement eu le soutien de ma famille. C’était dur de se concentrer sur les examens, le concours et trouver du travail à mi-temps.
 
Comment cela s’est-il passé là-bas ?
En France, j’ai travaillé avec un coach vocal qui m’enseignait les techniques avant de faire des répétitions avec l’orchestre pour les auditions à l’aveugle. Elle m’a aidé à bien travailler le morceau. J’ai appris beaucoup de choses. Je la rencontrais deux fois par semaine. Il fallait aussi faire des répétitions sur scène avec les autres musiciens. Parfois, cela durait tard la nuit. Il fallait aussi rencontrer les stylistes pour avoir la meilleure tenue sur scène.
 
Quel a été l’accueil du jury ?
Le jury m’a parlé avec franchise et chacun d’entre eux m’a donné son opinion sur ma prestation. Il y a eu un bon retour. Ils m’ont dit où étaient mes faiblesses.
 
Qu’avez-vous chanté et pourquoi avoir choisi ce titre ?
J’ai choisi une chanson des Jackson Five que je vous laisse découvrir ce soir. Mon choix a été stratégique. J’ai interprété cette chanson car elle n’a jamais été chantée dans l’émission avant et parce que c’est une chanson à risque qui demande beaucoup de technique. Je voulais simplement mettre toutes les chances de mon côté.
 
Y a-t-il eu beaucoup de stress ?
Oui. Il y avait énormément de stress avant de monter sur scène, surtout en voyant les autres talents qui avaient tous un très bon niveau. On se pose beaucoup de questions et on commence à avoir des doutes. Mais une fois sur scène, ça allait beaucoup mieux au fur à mesure que je chantais. Je représentais Maurice avec beaucoup de joie et de fierté. Tout le monde était sympa. Il n’y avait pas vraiment l’esprit de compétition.
 
Comment voyez-vous la suite de votre carrière ?
J’ai pris conscience de l’importance que la musique occupe dans ma vie et j’ai réalisé que je ne peux pas faire autrement. La musique est la seule chose qui me motive. Je vais donc commencer à écrire mes propres textes et partager mon vécu avec le public. Je vais continuer à vivre de ma musique. Je vais laisser mon amour et ma passion pour la musique me guider. La musique est pour moi fondamentale, je ne peux pas faire sans. Donc, je chanterai tout en restant attaché à mes valeurs et j’espère faire des collaborations avec d’autres artistes locaux. Et si la chance se présente, avec des artistes à l’étranger.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires