Barbier: «Je me retrouve sous le coup d’une sanction injustifiée»

Avec le soutien de
Jean-Claude Barbier a été suspendu du MMM pour avoir organisé des réunions à son domicile.

Jean-Claude Barbier a été suspendu du MMM pour avoir organisé des réunions à son domicile.

Suspendu du Mouvement militant mauricien (MMM) pour avoir organisé des réunions à son domicile, Jean-Claude Barbier pourrait-il rejoindre un autre parti ? Contacté par l’express hier, jeudi 19 février, le député mauve explique qu’il n’est en contact avec aucun parti du gouvernement. «C’est faux. Je me retrouve sous le coup d’une sanction injustifiée et cela enflamme les esprits», affirme-t-il.

«C’est normal qu’il y ait des réactions mais à ce stade, il n’y a aucun contact», ajoute-t-il. Jean-Claude Barbier affirme qu’il n’a jamais tenu de réunions à son domicile et que c’est en se basant sur un post du profil Facebook d’un militant qu’on a décidé de le suspendre.

Le député pourrait-il, ainsi que plusieurs autres membres, dont Joe Lesjongard et Raffick Sorefan, être poussé vers la porte de sortie ? Ces trois députés sont étroitement associés à une frange du MMM qui prônait un changement radical : faire partir Paul Bérenger.

«Ces élections étaient leur dernier forcing pour tenter de tout changer au MMM»

«Les départs de Lesjongard, Barbier et Sorefan sont évoqués depuis le début de l’année, expliqueun membre du bureaupolitique (BP) mauve. Les élections des instances du MMM étaient en quelque sorte leur dernier forcing pour tenter de tout changer au MMM.»La tentative ayant échoué, leMuvman Liberater d’IvanCollendavelloo est-il une option? «Pour Joe Lesjongard, le plus logique serait de retourner au MSM, estime notre source.Dans le cas de Jean-Claude Barbier, c’est plus compliqué, Ivan ayant dit qu’il ne voulait pas de transfuges.»

Une autre décision de Paul Bérenger, lors du BP de mercredi, laisse à croire que les trois députés sont poussés vers la sortie : le leader mauve a refusé de les coopter au BP, les trois députés, avec Veda Baloomoody, n’y ayant pas été élus. Pourtant, depuis 2005, il était pratique courante que Paul Bérenger coopte tous les élus de l’Assemblée nationale. Or, cette fois, il ne l’a pas fait.

Les cas de Steven Obeegadoo et Kavi Ramano intriguent aussi. «Il leur a proposé des postes en sachant bien qu’ils refuseraient», explique une source. Paul Bérenger a proposé à Kavi Ramano d’être porte-parole du parti… Un titre qui n’existe pas au MMM, puisque c’est le leader qui anime toutes les conférences de presse et c’est le secrétaire général qui est officiellement habilité à communiquer avec la presse. Kavi Ramano a estimé que son titre aurait été essentiellement décoratif.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires