Ramgoolam interrogé ce lundi: il promet des surprises et un dossier «orange»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam est attendu aujourd’hui lundi 16 février au Casernes centrales. Il est prévu qu’il soit interrogé sur l’argent retrouvé à son domicile.

Navin Ramgoolam est attendu aujourd’hui, lundi 16 février, aux Casernes centrales. Il est prévu qu’il soit interrogé sur l’argent retrouvé à son domicile.

La meilleure défense c’est l’attaque. En tout cas, c’est ce qu’envisage Navin Ramgoolam si l’on en croit sa déclaration. S’adressant au bureau politique du Parti travailliste (PTr) le samedi 14 février, et se référant aux Rs 220 millions retrouvées à son domicile, il a indiqué qu’il compte embarrasser le Mouvement socialiste mauricien. L’ex-Premier ministre est aussi attendu ce matin au Casernes centrales.
 
L’exercice de comptage de l’argent dissimulé dans les coffres-forts et les valises de Navin Ramgoolam a pris fin, vendredi 13 février, mais la police n’est toujours pas satisfaite. Les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID) estiment que les Rs 220 millions retrouvées ne représentent qu’une partie de la fortune de l’ancien Premier ministre. Ils ont donc officiellement demandé, par le biais d’un affidavit en Cour suprême, d’avoir accès aux comptes de ce dernier. 
 
Les enquêteurs comptent établir un calendrier de travail aujourd’hui, lundi 16 février, lors d’un debriefing présidé par le chef du CCID, l’assistant commissaire de police Hemant Jangi. Il est notamment prévu que Navin Ramgoolam soit interrogé sur l’argent retrouvé à son domicile. Cependant, Me Gavin Glover, l’un de ses avocats, a déclaré, le vendredi 13 février, que «Navin Ramgoolam ne fera pas de commentaires jusqu’à la fin de cette enquête». Cela signifie-t-il que le suspect fera jouer son droit au silence ? On le saura dès le premier interrogatoire.

Il compte embarrasser le MSM

De son côté, s’adressant au bureau politique du PTr le samedi 14 février, et se référant aux Rs 220 millions retrouvées à son domicile, Navin Ramgoolam a assuré n’avoir jamais touché de commission, ni n’a-t-il transféré des fonds à l’étranger. 
 
«On parle de chèques et de milliards, c’est faux !» Ajoutant que beaucoup de «faussetés» circulent, il a annoncé plusieurs surprises, dont un certain «dossier orange».
 
Navin Ramgoolam a pris un congé des activités du PTr pour se consacrer à la bataille juridique à laquelle il est confronté depuis une semaine. «J’ai ma ligne de défense. Je vais me consacrer à cette bataille. Je suis un battant», a-t-il affirmé au quartier général des Rouges à Port-Louis.
 
Accusé de blanchiment d’argent, l’ex-chef du gouvernement avait été arrêté le 6 février. Deux coffres-forts et deux valises avaient été saisis à son domicile à Riverwalk, Vacoas. Ils contenaient Rs 220 millions, dont une bonne partie en devises. Avant de procéder au comptage de l’argent, les enquêteurs avaient laissé entendre qu’ils s’attendaient à retrouver environ Rs 800 millions. Les Rs 220 millions les laissent donc un peu sur leur faim. C’est pourquoi le CCID veut accéder à tous les comptes et coffres que possède Navin Ramgoolam dans les différentes institutions bancaires du pays.
Publicité
Publicité

Depuis vendredi 6 février, Maurice est sous le choc : l’ancien PM, Navin Ramgoolam est sous le coup d’une arrestation. Il passera même quelques heures dans le centre de détention de Moka avant d’être traduit devant la Bail and Remand Court. Le week-end aura été infernal pour lui, entre perquisitions et des va-et-vient aux Casernes. Voici les faits saillants de cette affaire inédite à Maurice.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires