Affaire MedPoint: une révélation de taille en cour

Avec le soutien de
Le procès concernant le rachat de la clinique Medpoint a repris aujourd’hui jeudi 12 février.

Le procès concernant le rachat de la clinique Medpoint a repris aujourd’hui, jeudi 12 février.

La décision avait été prise d’arrêter Pravind Jugnauth avant même que celui-ci n’eût fait sa déposition. C’est ce qu’a révélé le directeur des enquêtes de la Commission anticorruption, Chimunlall Ghoorah, aujourd’hui, jeudi 12 février. Il témoignait à la barre en cour intermédiaire dans le cadre de l’affaire Medpoint.

Lors du contre-interrogatoire de Me Chetty, Leading Counsel de Pravind Jugnauth, Chimunlall Ghoorah a révélé qu’il avait rédigé un rapport pour demander l’arrestation de Pravind Jugnauth et qu’il l’avait envoyé au commissaire de police pour avoir le feu vert. La décision de l’arrêter a, par la suite, été communiquée au surintendant Corret, a-t-il ajouté.

Le directeur des enquêtes de la Commission anticorruption a souligné qu’il n’était pas toujours présent en salle d’interrogatoire. De plus, il recevait les directives du directeur-général de l’ICAC par téléphone.

La clinique MedPoint avait été rachetée par l’État pour la somme de Rs 144,7 millions. Elle devait être reconvertie en un hôpital gériatrique. Pravind Jugnauth est poursuivi devant la cour intermédiaire pour conflit d’intérêts dans le cadre de cette affaire.

Publicité
Publicité

Ce n’est pas encore la fin de l’affaire MedPoint. La Cour suprême a permis ce jeudi 22 mai au Directeur des poursuites publiques de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth devant le Conseil privé. Retour sur cette affaire qui dure depuis 2011.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires