Ramgoolam revient aux Casernes pour compléter le décompte des billets de son coffre

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam arrivant aux Casernes centrales peu après 10 heures ce mercredi 11 février.

Navin Ramgoolam arrivant aux Casernes centrales peu après 10 heures ce mercredi 11 février. 

Après avoir passé cinq heures aux Casernes hier soir, Navin Ramgoolam revient ce matin pour compléter l'exercice de comptage. Il est arrivé au CCID peu après 10 heures ce mercredi 11 février, soit huit heures après son départ aux petites heures du matin
 
Cette affaire a plongé politiciens et  membres de la population dans le choc. Hier, au Parlement, le ministre de la Santé n'a, lui, pas hésité à commenter cette saga. Faisant référence aux sommes astronomiques trouvées dans les coffres-forts saisis chez l’ancien Premier ministre, Anil Gayan a invité Navin Ramgoolam à se comporter en patriote et à faire amende honorable. Il l’a invité à avouer qu’il s’est fourvoyé et à révéler la provenance de ces sommes en roupies, dollars et euros, de même que l’identité des bailleurs de fonds.
 
Évoquant la dernière campagne électorale, il estime que l’arrogance ne doit plus être de mise chez les politiciens. Pour lui, le résultat des élections est venu prouver que le plus grand parti du pays est le parti du peuple.
 
Au chapitre de la santé, il a rappelé les principales mesures déjà évoquées lors de l’inauguration de l’unité d’ophtalmologie à l’hôpital de Souillac en janvier. Il a indiqué qu’un exercice d’inventaire complet des médicaments à la Central Supplies Division sera effectué et que toutes les procédures d’achat de médicaments seront revues pour que le maître mot soit «value for money».
 
Pour les offres publiques d’achat, le ministre Gayan a précisé qu’il autoriserait un «level playing field for all hospitals to promote opportunities for everyone». Des caméras seront aussi installées dans les pharmacies d’hôpitaux pour un meilleur contrôle.
 
 

Publicité
Publicité

Depuis vendredi 6 février, Maurice est sous le choc : l’ancien PM, Navin Ramgoolam est sous le coup d’une arrestation. Il passera même quelques heures dans le centre de détention de Moka avant d’être traduit devant la Bail and Remand Court. Le week-end aura été infernal pour lui, entre perquisitions et des va-et-vient aux Casernes. Voici les faits saillants de cette affaire inédite à Maurice.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires