Importation de céréales: Le Paraguay fait une percée à Maurice

Avec le soutien de

La valeur nutritive des produits à base de soja pourrait être une explication de cette montée du Made in Paraguay. 

Les données proviennent de Statistics Mauritius. Entre janvier et septembre de 2014, la valeur des importations de céréales était de Rs 147 millions. Ce qui représente une augmentation de 76 % par rapport aux Rs 83,5 millions d’importations de 2013. Fait intrigant : l’écrasante majorité des importations de 2014, soit Rs 132,8 millions provenaient du Paraguay qui en 2013 n’était pas du tout dans la course.

Il n’existe pratiquement pas d’échanges commerciaux entre ce pays, un des plus pauvres de l’Amérique du Sud, et Maurice. Un examen des statistiques sur le commerce extérieur pour  2012 et 2013 indique que durant ces deux années, il n’y a eu aucun échange commercial entre ces deux pays. Si la tendance notée entre janvier et septembre de 2014 se maintient, il est possible que le montant d’importations en provenance du Paraguay soit plus conséquent.

Jusqu’ici, ce sont des pays européens et asiatiques, parmi lesquels la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Chine, l’Inde, la Malaisie et la Thaïlande, qui approvisionnement Maurice en céréales. Le montant des importations en 2012 était de Rs 62,4 millions. Comme description du produit en provenance du Paraguay, Statistics Mauritius, qui se fonde sur les données de la douane, indique qu’il s’agit de céréales excluant le sarrasin (buckwheat), qui est une céréale cultivée spécifiquement pour ses graines alimentaires.

Cette percée du Made in Paraguay à Maurice pourrait s’expliquer, en grande partie, par les répercussions d’une croissance remarquable, en 2013, de la production du soja, véritable produit porte-drapeau de ce pays, après les mauvaises récoltes de l’année précédente. D’ailleurs, dans un article en date de juin 2014, le service économique régional attaché à l’ambassade de France en Argentine, décrit les effets de la bonne récolte du soja sur les relations commerciales entre les deux pays. «Cette détérioration drastique de notre solde commercial trouve son explication dans la reprise de l’importation massive du soja (première source de richesse du pays) et autres produits oléagineux vers la France après une sécheresse sévère en 2012.»

L’auteur de l’article souligne, qu’en 2013, le Paraguay a enregistré la plus forte croissance du produit intérieur brut de l’Amérique latine à 13,6 %, «en grande partie grâce à la franche reprise des exportations de fèves de soja et de ses produits transformés, qui ont plus que doublé par rapport à 2012». Le Paraguay est le sixième producteur et le quatrième exportateur mondial de ce produit.

La valeur nutritive des produits à base de soja pourrait être une autre explication de cette montée du Made in Paraguay à Maurice. Le rédacteur d’un article intitulé Le soja ; la plante végétarienne par excellence sur le site vegmundo.com fait état, entre autres, des valeurs nutritives de deux types de farine de soja. Il s’agit de la farine complète qui est obtenue à partir des fèves de soja entières, grillées et moulues.

Il y a ensuite la farine provenant des grains dépelliculés. Celle-ci, précise l’auteur, ne contient pas de graisse et est plus riche en protéines. «Autre avantage, la farine de soja ne contient pas de gluten ; elle est également très utilisée par l’industrie agro-alimentaire, notamment dans la boulangerie industrielle. C’est une bonne source de fer, de calcium et de vitamine B

La prochaine édition des statistiques sur le commerce extérieur est attendue le 27 février. Les données concerneront les échanges commerciaux entre Maurice et l’extérieur pour le dernier trimestre de 2014. Elles indiqueront si les importations de céréales en provenance du Paraguay ont progressé ou régressé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires