Elections: le MMM plébiscite Paul Bérenger

Avec le soutien de
Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan lors des élections en vue d'élire les 30 membres du comité central du parti ce dimanche 8 février.

Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan, lors des élections en vue d'élire les 30 membres du comité central du parti, ce dimanche 8 février. 

Les Mauves ont choisi ceux qui feront partie du comité central de ce parti, ce dimanche 8 février. Et en tête de liste l’on retrouve Paul Bérenger avec 482 voix. 103 candidats étaient en lice pour ces élections. Voici la liste des 10 premiers élus au comité central:

1.    Paul Bérenger  482 voix

2.    Steve Obeegadoo 420 voix

3.    Kavi Ramano, 355 voix

4.    Ajay Gunness 338 voix

Ex-aequo avec 334 voix: Adil Ameer Meea et Tony Appollon

7. Joe Lesjongard 325 voix

8. Reza Uteem 323 voix

9. Zuberr Joomye 305 voix

10. Deven Nagalingum 303 voix.

Le veritable enjeu, c’est cependant samedi 14 février avec le vote du bureau politique samedi prochain. Durant la semaine, les lobbys en tous genres s’intensifieront, chacun voulant se positioner pour un poste important. S’il est difficile d’envisager un avenir immédiat au MMM sans Paul Bérenger comme leader, les autres membres de la direction du parti, eux, sont en danger.

Il s’agit d’ambitions personnelles qui vont s’exacerber durant la semaine à venir. «C’est là que la campagne deviendra vraiment malpropre», explique un membre influent du parti. «Le but des élections, c’est de placer  un maximum de personnes qui ont adopté la même ligne de pensée pour élire le BP.»

La prochaine étape : outre les 30 élus, chaque comité régional élira son représentant au comité central durant cette semaine. Si un des dirigeants actuels est évincé de la liste des 30, c’est sans doute parmi ces 20 qu’il sera repêché. Les dirigeants sont donc quasi assurés d’être élus quoiqu’il arrive.

En sus de ces 50, trois représentantes de la commission des femmes du parti et deux membres de la Jeunesse militante s’y ajouteront pour porter le total à 55. Toutefois, le comité central peut comprendre davantage de membres car les statuts du parti précisent qu’au moins cinq femmes et un jeune doivent figurer parmi les 30 élus au niveau national. Si ce minimum n’est pas atteint, des ‘Best Losers’ seront élus pour atteindre le nombre requis.

Il est également impératif que les 30 élus ne soient pas exclusivement des deputes ou des non-députés. Si, par exemple, 30 non-députés devaient être élus, quatre députés intégreraient automatiquement la liste des élus au niveau national et vice versa. Ce sont ensuite les membres du comité central qui choisiront, parmi leurs rangs, les 20 membres du bureau politique (BP).

Une fois le BP constitué, ce sont ses membres qui choisissent d’abord le leader, ensuite les occupants des autres postes à responsabilité. Il revient alors au comité central d’avaliser le choix du BP.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires