Italie - 22e journée: La Juventus en tête à +10

Avec le soutien de

Le règne de la Juventus Turin est bien parti pour se prolonger, et l'ex-roi Milan n'est pas mort. Voilà les deux enseignements d'un vrai choc, plaisant et intense.
 
Si la Roma ne gagne pas en Sardaigne, ce qu'elle n'arrive plus à faire depuis quatre matches de Serie A, difficile d'imaginer comment elle pourrait rattraper le leader. La Juve file à grandes enjambées vers un quatrième titre consécutif.
 
Avec des buts de Carlos Tevez, son 14e de la saison en Serie A, du chef de défense Leonardo Bonucci et de l'attaquant qui monte, Alvaro Morata, elle a logiquement distancé un Milan qui ne s'est jamais découragé.
 
Paradoxalement cette défaite est une meilleure nouvelle pour "Pippo" Inzaghi que la souffreteuse victoire contre Parme (3-1) de la semaine dernière. Les chiffres restent mauvais pour l'entraîneur "rossonero", avec cette cinquième défaite en sept matches, mais son Milan a tenu tête à la meilleure équipe d'Italie dans une rencontre de haut niveau.
Malgré l'ouverture du score par Carlos Tevez (14) parti à la limite du hors-jeu, l'AC Milan ne s'est pas décomposé et a égalisé sur corner par Luca Antonelli, une des ses recrues de l'hiver, d'une tête décroisée après avoir dévoré Arturo Vidal en timing et en extension (28).
 
- Bonucci à la Zlatan
 
Le Chilien, qui s'est beaucoup jeté à terre en réclamant des fautes, est le seul "acteur" passé à côté de cette affiche.
Après l'égalisation, la Juve a augmenté son intensité et a repris l'avantage. Les Rossoneri ont connu une énorme frayeur sur un coup de folie de Sulley Muntari, qui a relancé Claudio Marchisio, contré par une superbe détente de Diego Lopez (30).
 
La Juve a marqué juste après par Bonucci, d'un geste de taekwondo "à la Zlatan Ibrahimovic", un coup de pied en pivot en extension qui a surpris Michael Essien (31).
 
L'équipe de Massimiliano Allegri a bouclé le match avec le but du 3-1 signé Alvaro Morata. Il n'a fait que reprendre une frappe de Claudio Marchisio repoussée par le poteau, mais ce but récompense le match plein de peps du jeune espagnol.
 
La Juve arrive en grande forme aux 8e de finale de la Ligue des champions, le 24 février contre le Borussia Dortmund. D'ici-là elle aura peut-être réglé les questions domestiques et pourra se consacrer à la reconquête de l'Europe
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires