L'arrestation de Navin Ramgoolam évoquée dans la presse internationale

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam au Casernes centrales aujourd'hui, samedi 7 février 2015.

Navin Ramgoolam aux Casernes centrales aujourd'hui, samedi 7 février 2015.

Suite à l’arrestation de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam, en rapport à l’affaire Roches-Noires, la presse internationale n’a pas tardé à s’emparer de l’information. Zinfos974.com était parmi ces sites qui ont relayé la news de l’arrestation. Il affirmait que celle-ci «a semble-t-il été précipitée par l’annonce de son prochain départ pour le Nigeria, où il avait été chargé par une association américaine de défense des droits de l’homme de codiriger une mission d’observateurs étrangers à l’occasion des élections législatives et présidentielles dans le pays». 

De son côté, le site Africajet.com ajoutait que la police avait déjà entendu jusqu’ici une dizaine de témoins dans cette affaire. Pour RFI, cette arrestation était «tout bonnement du jamais vu dans l’histoire politique de l’île Maurice». Alors que l’Agence France Presse se focalisait surtout sur l’impact social que cela avait eu sur Maurice en affirmant que «the situation remained tense on the popular tourist island».

Les réseaux sociaux n’étaient pas en reste. Les interventions des internautes affluaient en nombre sur Facebook. Si certains prônaient l’humour en balançant des «gros requin in rant dan filet» ou des «welcome to villa Melrose», d’autres trouvaient que la situation de Ramgoolam était quelque peu ambiguë car «legally speaking, il n’y aurait pas suffisamment de preuves pour le maintenir en détention».

Publicité
Publicité

Depuis vendredi 6 février, Maurice est sous le choc : l’ancien PM, Navin Ramgoolam est sous le coup d’une arrestation. Il passera même quelques heures dans le centre de détention de Moka avant d’être traduit devant la Bail and Remand Court. Le week-end aura été infernal pour lui, entre perquisitions et des va-et-vient aux Casernes. Voici les faits saillants de cette affaire inédite à Maurice.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires