Ramgoolam de retour aux Casernes ce matin et en Cour dans l’après-midi

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam alors qu’il était conduit sous forte escorte policière aux Casernes centrales hier. Il ne savait pas alors qu’il passera toute la nuit en compagnie de policiers qui fouilleront sa maison.

Navin Ramgoolam alors qu’il était conduit sous forte escorte policière aux Casernes centrales hier. Il ne savait pas alors qu’il  passerait toute la nuit en compagnie des policiers qui fouilleront sa maison. 

«C’est un fighter. Il est très combatif.»Tenant toujours le coup aux alentours de 5 heures du matin ce samedi 7 février, l’avocat de Navin Ramgoolam, Me Yousuf Mohamed évoquait les conditions dans lesquelles ce dernier était conduit au Moka Detention Centre. L’ancien PM aura ainsi passé le reste de la nuit, si l’on peut dire, en cellule. Il aura très peu de répit car il devra se presenter à nouveau devant les Casernes centrales à 10 heures.

Puis, il devrait se rendre à la Bail and Remand Court pour sa motion de remise en liberté sous caution. Il a été provisoirement accusé de complot dans l’affaire Roches-Noires, mais Navin Ramgoolam devra aussi faire face à une charge de blanchiment d’argent, a ajouté son avocat. Cela, après que la police a découvert près de Rs 3 millions en devises étrangères à son domicile, à Riverwalk, au cours d’une perquisition qui a duré près de six heures.

Autre saisie: deux grands coffres. Navin Ramgoolam a affirmé qu’il n’a pas les codes d’accès. Selon lui, c’est sa femme qui les aurait. Ces coffres ont ainsi été acheminés aux Casernes centrales. Ils seront fort probablement ouverts dans la matinée.

Les deux coffres saisis au domicile de Navin Ramgoolam. Ils ont été placés en lieu sûr aux Casernes centrales aux alentours de 5 heures du matin, samedi 7 février.

Que contiennent-ils ?  De l’argent ? «L’on ne sait ce que l’on découvrira en ouvrant cette boîte de Pandore», commentait Me Yousuf Mohamed, peu avant de quitter  Riverwalk pour les Casernes, aux petites heures du matin.

Me Yousuf Mohamed peu après la perquisition au domicile de Navin Ramgoolam aux alentours de 5 heures du matin ce samedi 7 février.

Le week-end en cellule ?

En tout cas, Navin Ramgoolam doit comparaître devant la Bail and Remand Court ce matin. Si la police objecte à sa libération sous caution, il pourrait passer le week-end en cellule. Mais c’est là un scénario peu probable.

Au cas contraire, c’est devant le tribunal de Pamplemousses que l’ex-Premier ministre devra comparaître lundi pour compléter les formalités.

Toutefois, plusieurs sources confirmaient à l’express,  avant même que le sort de Navin Ramgoolam ne soit décidé, que ses proches avaient réservé une chambre dans une clinique privée afin de lui éviter la nuit en cellule. 

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires