Vidéo virale: après avoir subi des attouchements, une Indienne humilie son agresseur

Avec le soutien de

Après avoir fait subir des attouchements à une jeune femme dans un avion, cet homme ne s’attendait pas à une telle réaction de la part de sa victime. 

«Qu’est-ce qui vous donne l’autorisation de me toucher ? C’est parce que je suis une fille ?» Devant le ton accusateur et la colère de la jeune femme, l’homme, filmé en gros plan, tente de se cacher le visage avec les mains. Il murmure de timides excuses, ce qui ne calme pas du tout sa victime.

Cette vidéo, qui fait actuellement le buzz sur la Toile, a été filmée par une jeune femme Indienne. La scène se passe en Inde, dans un avion reliant Mumbai et Bhubaneshwar. Alors que l’appareil s’apprête à atterrir, la jeune femme sent une main sur ses fesses. C’est celle de son agresseur, qui est assis dans le siège juste derrière elle. Une fois l’appareil à terre, elle se retourne et commence à filmer alors qu’elle prend l’homme à partie.

Malgré ses excuses, la jeune femme ne lâche pas le morceau. «Vous voulez dire quelque chose ? Allez-y ! Je vous filme, monsieur ! Si jamais vous faites à nouveau ce genre de chose, vous vous souviendrez de ce moment. Vous pensez que nous, les filles, nous restons silencieuses et que vous pouvez tout vous permettre, non ? Regardez ici. Pourquoi jouez-vous les timides maintenant ? Je vais appeler la sécurité. Je vais porter plainte», prévient-elle.

Et elle a tenu parole, encouragée par les autres passagers et le personnel de bord. Cependant, de l’avis de la jeune femme elle-même, son agresseur ne risque pas grand-chose. Mais à l’heure où, en Inde, le traitement réservé aux femmes est sérieusement remis en question, voilà une vidéo qui pourrait faire réfléchir à deux fois des tripoteurs potentiels. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x