Touristes arnaqués au marché central : Rs 12 000 pour des T-shirts «médicaux»

Avec le soutien de
(Photo d'illustration) Le marché de Port-Louis. Des touristes français disent avoir été arnaqués par des opérateurs.

(Photo d'illustration) Le marché de Port-Louis. Des touristes français disent avoir été arnaqués par des opérateurs.

Ils croyaient faire une bonne affaire. Rs 2 000 pour un T-shirt «médical», ce n’était pas cher payé, pensaient-ils. Encore moins quelque Rs 3 000 pour un paquet d’épices... Ce n’est qu’en se promenant dans la rue, après leur passage au marché de Port-Louis, que ces touristes français ont réalisé qu’ils avaient été dupés. Entre-temps, ils avaient déjà déboursé Rs 12 000 pour six T-shirts et encore Rs 12 000 pour du thé, de la vanille et quelques épices...

Selon nos informations, ces ressortissants français se sont arrêtés en premier chez un marchand de vêtements et ont choisi d’acheter des T-shirts. Une source au sein du marché indique que ce dernier leur aurait fait croire qu’il s’agissait de T-shirts aux «vertus médicales». Raison pour laquelle le prix était aussi élevé, soit Rs 2 000 pour un T-shirt. Séduits, les touristes ont payé.

Ces derniers se sont par la suite rendus à un autre étal, qui propose des épices telles que du girofle, de la cannelle ou encore de la cardamome. Les Français ont opté pour un petit paquet de thé, un sachet de vanille, du safran ainsi qu’un paquet de poudre de curry. Le commerçant leur a réclamé Rs 12 000 pour ces achats, ce qui indiquerait que le prix de chaque produit coûterait autour de Rs 3000!

AUCUNE SANCTION

Ce n’est que bien après que les touristes se sont aperçus de la supercherie. «Ils sont allés au poste de police du marché et ont demandé à être accompagnés par des officiers de police afin de pouvoir récupérer leur argent», explique la source.

De sources policières, nous apprenons que ces touristes ont pu reprendre leur argent auprès des deux opérateurs. Vu qu’ils n’ont pas porté plainte, aucune sanction n’a été prise contre ces marchands. «La majorité des touristes évitent de porter plainte car ils ne sont pas là pendant longtemps», indique-t-on du côté de la police. L’express a sollicité le lord-maire Jenito Seedoo, mais il est resté injoignable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires