Discours-programme: le gouvernement affiche sa satisfaction; l’opposition est sceptique

Avec le soutien de
 SAJ a félicité le président de la République pour sa lecture du discours-programme, ce mardi 27 janvier.

 SAJ a félicité le président de la République pour la lecture du discours-programme, ce mardi 27 janvier. 

«Tou dimoun satisfe. Performans pou ena 100 %.» La présentation du discours-programme, ce mardi 27 janvier, au Parlement, a été un vrai succès, selon le Premier ministre. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) n’a aussi pas manqué de «féliciter» le président de la République, Kailash Purryag, pour sa lecture du discours. «Linn lir program la byen.»

Le chef du gouvernement a relégué momentanément  la polémique autour de la démission de ce dernier au second plan. Il n’a d’ailleurs pas caché son énervement lorsqu’un journaliste lui a demandé si la démission de Kailash Purryag était une éventualité. «Hey ou la, pa fer mwa dir seki mo pann dir !» s’est-il exclamé.

De son côté, le vice-Premier ministre Xavier-Luc Duval a tenu à souligner le «rôle important» qu’aura à jouer l’actuel gouvernement. Les priorités sont pour le moment le développement du port et de l’aéroport, a-t-il précisé. Le ministre des TIC, Pravind Jugnauth, a, quant à lui, soutenu que l’alliance Lepep a tenu toutes ses promesses électorales en incluant celles-ci dans le discours-programme.

Accorder du temps au gouvernement pour «rectifier le tir»

Le député travailliste Shakeel Mohamed, qui a prêté serment aujourd’hui, n’est pas du même avis. Il estime que la moitié des promesses du nouveau gouvernement n’ont pas été tenues. Il dénonce, entre autres, les nominations de «proches du pouvoir» à des postes-clés, alors que l’alliance Lepep avait promis la transparence et la méritocratie, ainsi que des appels d’offres pour les postes en question.

«Quand on fait une promesse, on ne devrait pas la tenir à moitié. Soit c’est une réussite totale, soit c’est un échec», argue-t-il. De plus, souligne l’ancien ministre du Travail, des idées émises par l’ancien régime ont été reprises dans le discours-programme. Shakeel Mohamed affirme toutefois qu’il faut accorder du temps au nouveau gouvernement pour qu’il puisse «rectifier le tir». D’ailleurs, souligne le député, l’opposition veillera au grain à ce que la majorité tienne ses promesses.

«Le discours-programme traduit les promesses faites durant la campagne»

Les réactions des syndicalistes ne se sont pas non plus fait attendre. Reaz Chuttoo, de la Confédération des travailleurs du secteur privé, admet que les promesses électorales de l’alliance Lepep se retrouvent dans le discours-programme. Néanmoins, tempère-t-il, «le tout reste dans la mise en œuvre». Il regrette également de n’avoir «rien entendu  sur le Portable Allowance Fund», et avoue qu’il s’attendait à ce qu’il y ait un changement au niveau de l’âge de la retraite. Selon lui, «repousser l’âge de la retraite à 65 ans était une mauvaise idée».

Par ailleurs, poursuit Reaz Chuttoo, il n’y a «aucune mesure sur la féminisation de la précarité». En ce qui concerne le salaire minimal, il déclare qu’il y a «urgence à en déterminer le seuil». L’emploi des travailleurs étrangers fait également partie des thèmes qui auraient dû être abordés, soutient le syndicaliste. «Il y a un laisser-aller à ce niveau, déplore-t-il. Il faut réglementer, car il y a des abus. Alors que la loi n’autorise que les skilled workers, on fait maintenant venir des bonnes qui travaillent 7 jours sur 7.»

Radhakrishna Sadien, président de la Government Services Employees' Association (GSEA), est davantage optimiste. D’après lui, il est clair que le gouvernement a fait preuve de bonne foi. «Le discours-programme traduit les promesses faites durant la campagne électorale. C’est intéressant de constater cela», avance-t-il.

Le président de la GSEA se félicite, notamment, des amendements promis à la loi du travail, de la création de postes au sein du gouvernement, des projets de logements sociaux, ou encore de la Freedom of Information Act. «Ces mesures démontrent leur bonne volonté», maintient-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires