Collendavelloo: «Mem si ou ti dan PTr, ou ena enn plas dan ML»

Avec le soutien de
Le comité exécutif du Muvman Liberater, qui s'est réuni le mercredi 21 janvier, examinera en priorité les demandes d’adhésion reçues avant les élections.

Le comité exécutif du Muvman Liberater, qui s'est réuni le mercredi 21 janvier, examinera en priorité les demandes d’adhésion reçues avant les élections.

Le Muvman Liberater (ML) a reçu des demandes d’adhésion «massives». Pour l’heure, ce parti préfère considérer celles précédant les élections avant que chacune de ses branches régionales ne considère les demandes post-élections. C’est ce qu’a déclaré le leader, Ivan Collendavelloo, lors d’un point de presse à l’issue de la première réunion du comité exécutif de ce parti, le mercredi 21 janvier.

Comme beaucoup de membres du PTr sont «dégoûtés de l’ampleur des scandales cachés sous le régime travailliste», et sachant que ce parti compte des «personnes honnêtes», Ivan Collendavelloo a invité celles-ci à se joindre au ML. «Avoir été membre du PTr n’est ni une maladie, ni une tare. Mem si ou ti dan PTr, ou ena enn plas dan ML.»

Au cours de la réunion, les membres du ML ont exprimé leur «immense satisfaction» du score obtenu par ce parti aux élections générales. Cela dénote non seulement une adhésion des membres du MMM mais aussi une adhésion «across the board de tous les partis et de toutes les classes sociales. Le ML finn pozisionn li san okenn pudeur comme un grand parti dans le gouvernement actuel».

À une question de notre confrère «Le Mauricien» par rapport au statu quo à la présidence de la République, Ivan Collendavelloo a dit qu’il ne réclame pas le départ de Kailash Purryag. «Si j’avais été à sa place, j’aurais démissionné il y a longtemps.»

> Selon Ivan Collendavelloo, Kailash Purryag aurait dû démissionner.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires