Affaire Roches-Noires: une invitée de Nandanee Soornack interrogée

Avec le soutien de
L’ex-«Constituency Clerk», Dass Chetty, à sa sortie du CCID hier, vendredi 16 janvier.

L’ex-«Constituency Clerk», Dass Chetty, à sa sortie du CCID hier, vendredi 16 janvier.

Elle était présente au campement de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam à Roches-Noires dans la soirée du 2 juillet 2011. Cette femme, qui s’y trouvait en tant qu’invitée de la femme d’affaires Nandanee Soornack, a été convoquée dans les locaux du Central Criminal Investigation Department (CCID) hier matin, vendredi 16 janvier, pour y être interrogée. Elle aurait affirmé aux hommes de l’assistant commissaire de police Hemant Jangi que Navin Ramgoolam était aussi présent.

C’est tôt hier matin que l’invitée de Nandanee Soornack, l’une des proches de Navin Ramgoolam, s’est rendue dans les locaux du CCID pour s’expliquer sur sa présence au campement de Roches-Noires. Dans sa déposition, elle a donné des détails sur la fête qui s’y déroulait ainsi que sur l’identité de ceux qui y assistaient.

Peu de temps après, c’était au tour de Dass Chetty, ex-Senior Advisor de Navin Ramgoolam, d’arriver aux Casernes centrales accompagné de son homme de loi, Me Shakeel Mohamed. Il a été appelé à s’expliquer sur son rôle de «gérant» du bungalow de l’ancien Premier ministre. Il a déclaré aux enquêteurs que c’est lui qui conservait le trousseau de clés de ce bungalow, et que c’est également lui qui versait leurs salaires aux employés de maison, entre autres.

Selon ses explications, le 2 juillet 2011, dans la soirée, il était présent au bungalow pour un dîner en présence de Navin Ramgoolam et de Rakesh Gooljaury. Aux alentours de 20 h 30 le même soir, il est rentré chez lui. Mais tôt le lendemain matin, il a constaté qu’il y avait plusieurs appels manqués sur son téléphone cellulaire, notamment des numéros provenant de la ligne fixe du bungalow et des numéros masqués.

Il dit avoir tout de suite téléphoné à Rakesh Gooljaury qui l’a sur-le-champ mis au courant d’un cambriolage qui avait eu lieu au bungalow durant la nuit. Sans attendre, il s’y est rendu. Selon sa version, il est arrivé à Roches-Noires entre 6h30 et 7 heures. À son arrivée, les adjoints au commissaire de police Dev Jokhoo et Rampersad Sooroojebally, qui étaient à l’époque respectivement responsable du National Security Service et responsable de la Cellule anti-terroriste au bureau du Premier ministre et de la Very Important Person Security Unit, étaient déjà sur les lieux.

Le CCID compte appeler d’autres témoins qui auraient participé à cette soirée. Les enquêteurs souhaitent, en se basant sur les différents témoignages, établir si Navin Ramgoolam était toujours présent dans le bungalow au moment où les invités avaient quitté les lieux.

En fin d’après-midi, hier, un sergent de police qui était affecté à la VIPSU jusqu’à tout récemment avant d’être muté à la Special Mobile Force, a été entendu par des enquêteurs du CCID. Cet homme aurait véhiculé le DCP Sooroojebally tôt le matin, le 3 juillet 2011, le conduisant à Roches-Noires.

                                                                      

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x