Le service de voirie à pied d’oeuvre

Avec le soutien de
À Port-Louis, la mairie a des contrats avec le privé pour le service de voirie en cette période de fêtes.

À Port-Louis, la mairie a déjà un contrat passé avec le privé pour le service de voirie en cette période de fêtes.

Le service de collecte des déchets des mairies fonctionne à plein régime en cette période  des fêtes de fin d’année. Entre ordures ménagères et les immondices des marchands ambulants, les autorités mettent les bouchées doubles et s’organisent afin d’assurer le nettoyage des villes, en ayant même recours aux services d’entreprises privées.

Du côté de la ville de Beau-Bassin-Rose-Hill, le service de voirie fonctionne tous les jours mais avec un seul working shift le matin et ce jusqu’à la semaine prochaine. De ce fait, les éboueurs commencent le travail aux alentours de 5h30 pour finir vers  les 10h30.

Toutefois, il y aurait un manque d’organisation aux villes sœurs, ce qui complique un peu les choses. «Dans l’idéal, il aurait fallu  trois working shifts pour couvrir toute la ville de manière efficace, car on accuse bien du retard sur le travail avec le volume d’ordures qui a triplé. Nous avons également un problème de main-d’oeuvre», indique le maire Philippe Boudou.

C’est ainsi que malgré la présence de plus d’effectifs sur le terrain, il y a quand même des accumulations de déchets. «Nous n’aurions pas eu ce problème si le département concerné avait pris ses précautions et fait appel au privé pour donner un coup de main comme il était prévu», poursuit-il.

La mairie dispose actuellement d’environ 20 camions pour le service de ramassage d’ordures et pendant les congés publics, les éboueurs sont payés pour les heures supplémentaires.

À Port-Louis, la mairie a déjà des contrats avec le privé pour le service de la voirie. Cela, afin d’assurer un travail bien fait, en particulier après le passage des marchands ambulants.

«Nous avons revu l’organisation car avec les foires et les marchands ambulants il y a plus à faire. Nous avions cependant déjà prévu le nombre de camions et d’employés pour assurer le service», confie Jenito Seedoo, le lord-maire.

Le lord-maire Jenito Seedoo, lors d’une rencontre avec les éboueurs à Plaine-Verte, le jeudi 1er janvier.

À Quatre-Bornes, le nouveau maire Guy Troylukho indique que son prédécesseur avait déjà pris des dispositions pour assurer la collecte de déchets. Ce que confirme Danen Beemadoo, l'ancien maire : «Une équipe travaille pour le service de voirie et nous n’avons pas eu recours au privé. Nos employés sont sur le terrain le matin avec une vingtaine de camions à la disposition de la municipalité.» Selon lui, pour bien faire les choses, tout est une question d’organisation.

Nous n’avons pu joindre les maires des villes de Vacoas-Phoenix et Curepipe.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires