Nominés politiques: ils ont fait leurs valises cette semaine 

Avec le soutien de
Dan Bhima de la Cargo Handling Corporation, Dass Thomas d’Air Mauritius, et Rajen Seetohul de la Mauritius Housing Company Ltd, sont quelques des nominés politiques à avoir été priés de quitter leur poste cette semaine.

Dan Bhima de la Cargo Handling Corporation, Dass Thomas d’Air Mauritius, et Rajen Seetohul de la Mauritius Housing Company Ltd, sont quelques-uns des nominés politiques à avoir été priés de quitter leur poste cette semaine.

La vague de départs continue au sein des organismes parapublics. Dass Thomas d’Air Mauritius, Dan Bhima de la Cargo Handling Corporation, Rajen Seetohul de la Mauritius Housing Company Ltd, entre autres, ont été priés de quitter leur poste cette semaine.

Dass Thomas a quitté le Paille-en-Queue Court le mercredi 31 décembre. Toujours dans le domaine de l’aviation, Rohit Ramnawaz, le Chairman d’Airports of Mauritius Ltd (AML) et d’Airport Terminal Operations Limited, a rendu son tablier tout comme Serge Petit, le CEO d’AML.

Au port, le Chairman de la Cargo Handling Corporation, Dan Bhima, est parti, le mercredi 31 décembre. Idem pour Maurice Allet, président de la Mauritius Ports Authority. 

Dans le secteur touristique, Sydney Pierre a quitté son poste de président de la Mauritius Tourism Promotion Authority. Niven Mooneesamy quitte, pour sa part, la Tourism Authority.

Rajen Seetohul, le directeur général de la Mauritius Housing Company Ltd, est également parti le mercredi 31 décembre. Il avait intégré ce poste en 2006. Dans son entourage, on déclare que c’est un proche de Rama Sithanen. Une indemnisation lui a été proposée pour qu’il délaisse son poste. Un appel à candidatures sera lancé pour trouver son remplaçant. Le principal concerné, dit-on, a eu des propositions dans le secteur bancaire.

Le board d’Enterprise Mauritius s’est également réuni, le mardi 30 décembre, pour passer en revue le cas de Dev Chamroo, le CEO de cette entreprise. Le principal concerné a toujours déclaré qu’il n’est pas un nominé politique car, dit-il, son recrutement s’est fait après un exercice d’appel à candidatures. À l’issue de la réunion de mardi, le CEO aurait été invité à partir contre une indemnisation. Dev Chamroo serait en réflexion.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires