Contrat de Callikan: nouveaux éléments mis au jour

Avec le soutien de
Alors que Navin Ramgoolam concédait sa défaite électorale le 11 décembre, Dan Callikan se faisait payer.

Alors que Navin Ramgoolam concédait sa défaite électorale, le 11 décembre, Dan Callikan, lui, se faisait payer un joli pactole.

C’est une affaire qui ne cesse de provoquer des grincements de dents au sein du nouveau gouvernement de l’alliance Lepep. Dan Callikan a «étendu» sa clause de conscience de trois à 18 mois lorsqu’il a demandé au bureau du Premier ministre de renouveler son contrat de directeur général de la station nationale de radiotélévision, en juin dernier. C’est, en tout cas, l’un des nouveaux éléments qui ont été portés à la connaissance du comité technique institué pour se pencher sur la compensation de Rs 5 millions versée à l’ex-propagandiste en chef de Navin Ramgoolam lorsqu’il a démissionné de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC).

L’objectif de ce comité est de réunir des éléments à charge pour enclencher les procedures légales à l’encontre du principal concerné afin qu’il restitue cette somme  aux caisses de l’État. Le pot aux roses a été découvert par le ministère des Finances à l’issue d’un audit dans différents corps parapublics du pays : Dan Callikan s’est prévalu des normes françaises pour justifier le paiement de ce parachute doré.

A lire dans l’express de ce vendredi 2 janvier

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires