Comment d’anciens ministres se recyclent

Avec le soutien de
Les anciens ministres Rajesh Jeetah, Tassarajen Pillay Chedumbrum, Nicolas Von-Mally, Devanand Ritoo, Abu Kasenally, Anil Bachoo, Vasant Bunwaree et Arvin Boolell ont un agenda très chargé pour 2015.

Les anciens ministres Rajesh Jeetah, Tassarajen Pillay Chedumbrum, Nicolas Von-Mally, Devanand Ritoo, Abu Kasenally, Anil Bachoo, Vasant Bunwaree et Arvin Boolell ont un agenda très chargé pour 2015.

Finies les réunions, conférences de presse ou séances de coupe-ruban. Hier ministres, aujourd’hui simples citoyens, comment vivent-ils cette transition ? Que vont-ils faire de leur temps libre ? Nous avons posé la question à quelques membres de l’ancien gouvernement.

Rajesh Jeetah : écrire un livre sur les arbres fruitiers

L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur compte bien mettre son temps libre à profit pour terminer un livre dont il a déjà commencé la rédaction. Celui qui a une collection d’arbres fruitiers finalisera son livre sur les arbres endémiques du pays et les arbres fruitiers, entre autres.

Rajesh Jeetah donnera également un coup de main à son père pour la gestion des affaires familiales. Il souhaite aussi accorder plus de temps à sa famille et à ses amis.

Tassarajen Pillay Chedumbrum : l’avoué reprend ses activités

Retour à la profession initiale pour l’avoué qu’est Tassarajen Pillay Chedumbrum. Si pour l’instant il met de l’ordre dans ses dossiers, l’ex-ministre des Technologies de l’information et de la communication reprendra pleinement ses activités au cours de janvier.

Pour autant, il indique ne pas mettre sa veste de politicien au placard. Il assure garder contact avec les habitants de la circonscription n° 13.

Nicolas Von-Mally : écrire et cultiver son verger

L’enseignement ne tente plus Nicolas Von-Mally. De retour à Rodrigues, il écrira des textes de chansons de même que son autobiographie. L’ancien ministre de la Pêche occupera également son temps libre à prendre soin de son verger et à pêcher.

Devanand Ritoo : gérer une entreprise familiale

Se joindre à sa femme pour la gestion d’une agence immobilière qui appartient à celle-ci : tel est le projet de Devanand Ritoo. L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports compte aussi garder un contact régulier avec les habitants de son ex-circonscription et écouter leurs doléances même s’il ne sera plus en mesure de les aider.

Abu Kasenally : le chirurgien reprend son scalpel

Chirurgien à la base, l’ancien ministre des Terres et du logement retourne à son cabinet médical privé. Abu Kasenally indique avoir déjà commencé à recevoir ses patients. Il augmentera le rythme en janvier après les fêtes de fin d’année.

Il assure aussi garder un pied dans la politique, étant toujours un membre du Parti travailliste.

Anil Bachoo : restructurer le Parti travailliste

L’ancien ministre des Infrastructures publiques confie qu’il ne retournera pas à l’enseignement. Pour le moment, Anil Bachoo souhaite mettre de l’ordre dans ses affaires personnelles. Il veut ensuite accorder tout son temps à la restructuration du Parti travailliste tout en soutenant son leader.

 

Vasant Bunwaree : mettre à jour ses connaissances en cardiologie

Le leader du nouveau-né Mouvement travailliste militant et ancien ministre de l’Éducation au sein du gouvernement travailliste, déclare qu’il retourne à son métier de cardiologue. Auparavant, il compte se rendre à Genève où son fils est chef de clinique pour mettre à jour ses connaissances en cardiologie. Il fera fonctionner son cabinet à la normale vers la fin de juillet.

Vasant Bunwaree compte également accorder plus de temps à la politique et à la formation des jeunes dans la politique.

Arvin Boolell : être en contact avec des organisations internationales

L’ancien chef de la diplomatie mauricienne ne projette pas de retourner à la médecine. Il souhaite être en contact avec les organisations régionales et internationales qui font souvent appel aux anciens ministres des Affaires étrangères.

Arvin Boolell indique aussi vouloir structurer sa vie et bien remplir son temps libre entre la gym, la lecture et les séances interactives avec la société civile. Il espère que les institutions d’études supérieures feront appel à lui pour des débats sur la politique régionale, entre autres.

En ce qui concerne sa carrière politique, il affirme qu’il ne lâchera pas son ex-circonscription.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires