Kee Chong à la tête de la Banque de Maurice?

Avec le soutien de
Rundheersing Bheenick a reçu sa feuille de route vendredi. Il était jusqu’ici le gouverneur de la Banque centrale.

Rundheersing Bheenick a reçu sa feuille de route, vendredi. Il était jusqu’ici le gouverneur de la Banque centrale. 

Qui pour remplacer Rundheersing Bheenick au fauteuil de gouverneur de la Banque de Maurice ? Le nom de Kee Chong Li Kwong Wing, ancien député du MMM ayant rejoint l’alliance Lepep, est cité avec persistance. «Je suis en vacances. Je ne sais même pas si Rundheersing Bheenick est parti», a-t-il déclaré à notre journaliste qui
l’interrogeait.
 
En attendant, l’ancien titulaire à ce poste affirme, lui, n’avoir aucun regret. Si ce n’est la façon dont il a été éjecté de ses fonctions. C’est vendredi que le gouverneur de la Banque de Maurice a reçu sa feuille de route, émanant du bureau du président de la République, qui a usé de son pouvoir sous l’article 113 de la Constitution.
 
 «Je regrette amèrement la façon dont on m’a fait partir. On m’a sommé de quitter mon poste», confie Rundheersing Bheenick Il précise toutefois qu’il n’a aucun problème à céder la place à un nouveau venu. Et, beau joueur, il lui souhaite bonne chance. «J’ai eu l’occasion de servir l’État à ce niveau-là. Je n’ai aucun regret. Je souhaite bonne chance à mon successeur.»
 
Part-il avec un «golden handshake» malgré tout ? Rundheersing Bheenick précise qu’il «n’a pas touché d’indemnités». Et, dans son entourage, l’on indique qu’il pourrait contacter ses hommes de loi car selon lui,  l'article de la Constitution sous lequel on s'est fondé pour l’éjecter de son poste ne s’appliquerait pas dans son cas.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires