Villes soeurs: Philippe Boudou et Adiilah Auckbaraullee reconduits à la tête de la mairie

Avec le soutien de
Philippe Boudou et Adiilah Auckbaraullee ont respectivement été élus maire et adjointe au maire de Beau-Bassin-Rose-Hill, le mardi 23 décembre.

Philippe Boudou et Adiilah Auckbaraullee ont respectivement été élus maire et adjointe au maire de Beau-Bassin-Rose-Hill, le mardi 23 décembre. 

Ils avaient été élus maire et adjointe au maire des villes sœurs en septembre dernier. Et  Philippe Boudou et Adiilah Auckbaraullee, issus du MMM, ont été reconduits à ces postes. C’était cet après-midi, mardi 23 décembre, lors d’une séance spéciale du conseil municipal de Beau-Bassin-Rose-Hill. Le leader des mauves notamment était présent.

Lors de son discours, Philippe Boudou s’est attardé sur les réalisations de la mairie, notamment la construction de drains (Rs 4 millions), l’éclairage des routes (Rs 2 millions), l’embellissement du jardin municipal et du parcours de santé (Rs 4 millions). Ainsi que le réaménagement des infrastructures sportives (Rs 2 millions) et l’acquisition de véhicules et d’équipements au coût de Rs 22 millions.

La municipalité a également bénéficié d’une somme de Rs 40 millions pour la deuxième phase des travaux au Plaza. Elle consiste en la rénovation de la salle des fêtes et du bloc administratif dont le coût total s’élève à Rs 98 millions. «Les procédures ont été enclenchées. L’appel d’offres sera bientôt lancé au niveau du Central Procurement Board. La rénovation sera mise en oeuvre dépendant de la disponibilité des fonds», a souligné le maire qui compter lancer un appel au gouvernement pour le financement de ce projet. 

Priorité sera également donnée à la rénovation du marché de Rose-Hill, qui date de plus de 50 ans, et de l’Arab Town. «Nous voulons un marché moderne et esthétique», soutient Philippe Boudou. 

D’autres projets infrastructurels sont aussi au programme. «L’Etat se désengage de plus en plus, tant sur le fond que sur la forme. Malgré les bonnes intentions de la mairie, le manque de moyens financiers et d’autonomie des collectivités locales a freiné le développement de la ville», a affirmé Philippe Boudou. Avec le nouveau gouvernement, «on espère pouvoir compter sur le ministre des Collectivités locales et les députés». 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires