Soodesh Callichurn présente le premier texte de loi du nouveau gouvernement

Avec le soutien de
La première mesure du nouveau gouvernement a été présentée par un néophyte de la politique : Soodesh Callichurn, ministre du Travail et ancien magistrat à la cour de Port-Louis.

La première mesure du nouveau gouvernement a été présentée par un néophyte de la politique : Soodesh Callichurn, ministre du Travail et ancien magistrat à la cour de Port-Louis.

L’événement est hautement symbolique. L’Additional Remuneration Bill, le premier texte de loi approuvé à l’Assemblée nationale, ce lundi 22 décembre,  a été présenté par un néophyte politique. C’est  Soodesh Callichurn, ancien magistrat élu en tête de liste au n°5, bastion de l’ancien Premier ministre, qui a eu cet honneur.

Avant de présenter la mesure compensatoire, le nouveau ministre du Travail a tenu à féliciter chaleureusement sir Anerood Jugnauth, qui est selon lui le «père de l’île Maurice moderne». Il a également applaudi la population pour avoir propulsé une nouvelle fois ce «grand homme de vision» à la tête du pays.

Désormais, les employeurs auront «l’obligation légale», a-t-il affirmé devant un hémicycle composé en vaste majorité de membres de l’alliance Lepep, de payer une compensation salariale de Rs 600 à tous les travailleurs permanents gagnant plus de Rs 10 000 par mois. Les travailleurs à temps partiel se verront, quant à eux, compensés à hauteur de 6 %.

Soodesh Callichurn n’a pas manqué de souligner qu’une telle compensation dépasse largement le taux d’inflation, qui était de 3,3% pour l’année 2014. Cette mesure, a-t-il annoncé, permettra de «protéger les plus vulnérables». «Ce geste symbolique, a-t-il ajouté, contribuera à améliorer la qualité de vie des plus bas salaires.»   

Le ministre du Travail a aussi fait un «appel spécial» aux compagnies les plus florissantes de l’île, leur demandant de ne pas hésiter à accorder une meilleure compensation à leurs salariés si elles sont en mesure de le faire. Un appel qui risque de tomber dans l’oreille d’un sourd, vu la réaction du patronat  à l’annonce du nouveau taux de compensation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires