Bérenger: «On a sous-estimé la colère du public envers Ramgoolam»

Avec le soutien de
Les mauves étaient réunis à Quatre-Bornes ce samedi 20 décembre pour l’assemblée des délégués du parti.

Les Mauves étaient réunis à Quatre-Bornes, ce samedi 20 décembre, pour l’assemblée des délégués du parti. 

Il n'en démord pas. Paul Bérenger n’a eu de cesse de blâmer Navin Ramgoolam pour la défaite de l’alliance rouge-mauve aux élections du 10 décembre 2014, lors de l’assemblée des délégués du MMM qui a eu lieu à la municipalité de Quatre-Bornes, ce samedi 20 décembre. Il a ainsi déclaré qu’«on a sous-estimé la colère du public envers Navin Ramgoolam».

Selon Paul Bérenger, le leader du PTr s’est comporté de manière «arrogante» durant la campagne électorale, ce qui l’a rendu «impopulaire». Poursuivant sur sa lancée, il a soutenu que Navin Ramgoolam est un homme «capricieux» et qui a commis des «gaffes magistrales». «A un moment, on est entré dans un engrenage dont on ne pouvait plus sortir», dit-il.

Des intervenants, dont des jeunes, ont, eux, déploré la communication du MMM durant la campagne. Selon eux, une autocritique est nécessaire. Ils ont aussi plaidé pour que la chance soit donnée aux jeunes de «briller».

Lors de cette assemblée des délégués, il a été indiqué qu’un vote aura lieu en février prochain pour le renouvellement des instances du MMM. Selon Paul Bérenger, qui a parlé de «nouveau départ» et de la nécessité de «rebondir», ces élections donneront une «légitimité à la nouvelle direction».

La décision a également été prise pour que le nombre de membres au comité central passe de 20 à 30. Hausse également du nombre de représentants au bureau politique:  20 au lieu de 16.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires