Le Parti justice sociale propose une limite de deux mandats pour le PM

Avec le soutien de
D’après Sheila Bunwaree, leader du PJS, le nouveau gouvernement doit se pencher au plus vite sur les problèmes d’eau, de pauvreté et de logement.

D’après Sheila Bunwaree, leader du PJS, le nouveau gouvernement doit se pencher au plus vite sur les problèmes d’eau, de pauvreté et de logements sociaux.

Depuis l’avènement du nouveau gouvernement, les réclamations et suggestions fusent de toutes parts. Et le Parti justice sociale (PJS) ne déroge pas à cette règle. Le parti a dressé la liste de ses attentes lors d’un point de presse à l’hôtel Saint-Georges, à Port-Louis, ce vendredi 19 décembre.
 
Sa revendication première : interdire au PM et aux ministres de cumuler plus de deux mandats (et non un mandat de deux ans, comme indiqué précédemment sur lexpress.mu*). Selon les membres du PJS, instaurer une telle règle prouverait la «bonne foi» du PM actuel, et agrandirait l’espace démocratique. «S’il est vraiment pour une démocratie, il doit réfléchir à cette possibilité. Cela donnerait ainsi l’occasion à plus de gens d’aspirer à être Premier ministre», a expliqué Sheila Bunwaree, leader du PJS. 
 
Le parti s’interroge également sur l’avenir du projet CT Power. «Est-ce que ce projet est toujours d’actualité ?», se demande Sheila Bunwaree.  La distribution d'eau est aussi l’une des préoccupations du PJS, qui a tenu à rappeler à l’Alliance Lepep que «ce problème reste entier». 
 
La pauvreté devrait aussi être une des priorités de SAJ, selon Sheila Bunwaree. Notamment en ce qui concerne le problème de logement. Pour la sociologue, il serait temps d’arrêter la construction de maisons qui s’apparentent à des «bwat zalimet». Elle espère qu’Anerood Jugnauth s’activera à trouver des solutions «tangibles» à ce problème. 
 
Dans la foulée, Sheila Bunwaree a aussi invité SAJ à s’occuper de la Commission Justice et Vérité. «Il faudrait revoir cette commission. Il faut s’occuper des recommandations prioritaires. Sans cela, la justice est menacée», a-t-elle avancé.
 
* Lors de son point de presse, Sheila Bunwaree a en fait soutenu que son parti milite pour que le PM et ses ministres n'obtiennent pas plus de deux mandats de cinq ans. Il n'est pas question que ce mandat soit limité à deux ans, comme mentionné un peu plus tôt. Lexpresss.mu s'excuse pour ce malentendu.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires