Sir Bhinod Bacha : «J’ai encore beaucoup à offrir à mon pays»

Avec le soutien de
Ce proche conseiller de l’ancien Premier ministre (à gauche) a aussi travaillé sous sir Seewoosagur Ramgoolam et sir Anerood Jugnauth.

Ce proche conseiller de l’ancien Premier ministre (à gauche) a aussi travaillé sous sir Seewoosagur Ramgoolam et sir Anerood Jugnauth.

«Je suis un professionnel. Je n’ai jamais été partie prenante d’un quelconque comité de campagne. Mon avenir ne dépend pas de moi. Mais j’ai encore beaucoup à offrir à mon pays.» Sir Bhinod Bacha, qui est parmi les rares personnes à avoir travaillé avec trois Premiers ministres – sir Seewoosagur Ramgoolam, sir Anerood Jugnauth et tout dernièrement Navin Ramgoolam – ne souhaite pas se retirer. Ce proche conseiller de l’ancien Premier ministre dit aimer son pays,qu’il est toujours prêt à servir.

Se présentant comme celui qui a la plus longue expérience au bureau du Premier ministre, qu’il dit d’ailleurs connaître sur le bout des doigts, l’ancien chef de la fonction publique confie toutefois qu’il savait «qu’il y avait, au bâtiment du Trésor, quelques personnes qui occupaient des positions importantes et qui n’avaient pas les compétences voulues». Lui, en revanche, est d’une autre trempe. «Je suis un professionnel et un serviteur de mon pays. D’ailleurs, mon bureau se trouve dans le vieux bâtiment (l’hôtel du gouvernement, NdlR) et non au bâtiment du Trésor. Je travaille seul avec ma petite équipe-là.»

Aujourd’hui, avec le nouveau gouvernement, sir Bhinod Bacha se dit certain que le pays ira dans la bonne direction. «Avec la victoire de l’alliance Lepep, il y a beaucoup d’attente. Il faut que les rising expectations soient vraiment atteintes dans les meilleures conditions possibles», fait-il ressortir.

L’ancien chef de la fonction publique, qui a été auparavant le principal conseiller privé de sir Seewoosagur Ramgoolam et aussi secrétaire à la défense, est également celui qui a organisé la visite du pape à Maurice et à Rodrigues en 1989, ainsi que le sommet de la Francophonie en 1993. Plus récemment, il a mis sur pied le projet LAVIMS, puis a été responsable de la Project Implementation Unit et des relations avec le public. Sans compter qu’il connaît tous les rouages de l’Assemblée nationale et s’attelait aux questions parlementaires et aux Private Notice Questions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires