Madagascar : La Chine «choquée» après l’attaque d’une usine sucrière

Avec le soutien de

Les Chinois mettent en garde les autorités malgaches contre la «mauvaise image» que l’attaque de mercredi dernier peut avoir sur leurs relations.

La Chine a réagi après l’attaque de l’usine sucrière chinoise Sucoma, à Morondava, dans l’ouest de Madagascar. Un conflit social a dégénéré, l’usine a été pillée et six personnes sont mortes entre mercredi et jeudi dernier, selon un dernier bilan.

Les témoins parlent d’un véritable carnage. La situation s’est calmée mais l’ambassade de Chine s’est dite «très choquée», dans un communiqué publié ce week-end, et met en garde les autorités malgaches contre la «mauvaise image du pays pour la coopération et l’investissement.»

Influence des politiciens

Mais si le conflit social a dégénéré, les négociations salariales entre les employés malgaches et les gérants chinois de l’usine de sucre Sucoma semblaient pourtant bien se dérouler depuis le mois d’avril. «Le processus a bien marché, explique le chef de la région de Morondava, Gilbert Romain. Mais finalement, lorsque nous sommes arrivés à un dernier compromis au mois de novembre, il y a eu de nouvelles revendications qui étaient très violentes. Surtout, les grévistes voulaient le départ des Chinois et la revendication des salaires à 320 000 ariarys minimum par personne.» Soit l’équivalent de 107 euros par mois, et de 2 fois et demie le salaire minimum à Madagascar.

Dans son communiqué, l’ambassade de Chine accuse des personnes mal intentionnées d’avoir incité les grévistes à la violence. Pour Gilbert Romain il s’agirait de politiciens de l’opposition. «Les grévistes sont allés à Tananarive et ont rencontré pas mal de politiciens, explique-t-il, et c’est au retour qu’ils ont cassé et détruit les dizaines de véhicules dans l’usine et même le bâtiment.»

Et même si pour chaque Chinois habitant à Morondava, un militaire a été mobilisé depuis le mois d’avril, les forces de l’ordre n’ont pas pu empêcher les violences.

Source : RFI

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires