Nouveau gouvernement: le bal des nominations à des postes-clés

Avec le soutien de

Dev Manraj (à dr.) devrait conserver son poste de secrétaire financier jusqu’à nouvel ordre. 

 
Avec la constitution d’un nouveau gouvernement d’ici jeudi 18 décembre, plusieurs nouveaux nominés politiques viendront remplacer ceux du Parti travailliste à la tête d’organismes parapublics.
 
 
 
Plusieurs noms sont d’ores et déjà cités pour occuper des postes-clés. La priorité, dit-on, est la composition de l’équipe économique de Vishnu Lutchmeenaraidoo, désigné pour être le ministre des Finances. Dans cette optique, Dev Manraj devrait conserver son poste de secrétaire financier. Du moins jusqu’à nouvel ordre.
 
 
Plusieurs raisons sont avancées. En premier lieu, le nouveau gouvernement doit préparer un budget national au cours des prochaines semaines. «On a besoin de quelqu’un qui connaît déjà les rouages du secteur public», lâche un proche du nouveau gouvernement. Surtout que Dev Manraj a également travaillé avec sir Anerood Jugnauth.
 
 
Si jamais il devait quitter son poste, plusieurs noms sont cités pour lui succéder, dont celui de Raj Busgeet. Cet expert-comptable et économiste avait cédé sa place à Sanjeev Teeluckdharry dans la circonscription n° 5. Kee Chong Li Kwong Wing pourrait aussi occuper ce poste. Toutefois, dans les milieux du pouvoir, l’on indique que l’ancien membre du MMM pourrait être parachuté à la Banque de Maurice ou à la Financial Services Commission. L’économiste Chandan Jankee est également intéressé par la présidence de la Banque de Maurice. 
 
 
Maya Hanoomanjee, pressentie dans un premier temps pour être le speaker de l’Assemblée nationale, est annoncée du côté de la FSC. Raouf Gulbul serait alors nommé speaker à sa place.
 
 
Le trésorier du PMSD, Roshan Seetohul, qui a déjà occupé le poste de Chairman de la Banque de développement, pourrait y faire son retour. Au cas contraire, il serait casé à l’aéroport ou au port. Battu au        n° 2, Mamad Khodabaccus, secrétaire général du PMSD, pourrait également se retrouver au port.
 
 
Par ailleurs, plusieurs nominés politiques proches du PTr quitteraient leur poste au cours de la semaine. Voici la liste:
 
 
 ●Les conseillers au bureau du Premier ministre
 
Subash Gobin 
Bettina Cadinouche 
Ah Fat Lan Hing Foy 
Bhinod Bacha 
Georgina Ricco-Philidor 
Yellapah Chetty Ben Buntipilly 
Sunil Dwarkasing 
Janeshwar Jhurry
 
 
● Mauritius Ports Authority
 
Que fera Maurice Allet, le chairman de la MPA? Quand le PMSD avait quitté le gouvernement, il a préféré sacrifier son poste de président de ce parti pour rester avec Navin Ramgoolam. Hier lundi 15 décembre, il a déclaré qu’il regrette d’avoir abandonné le PMSD.
 
 
● Central Electricity Board
 
Le chairman Balraj Narroo n’a jamais caché ses affinités avec le PTr. Il souhaitait un ticket pour les élections.
 
 
● Enterprise Mauritius
 
Le Chairman Amédée Darga avait été nommé par Navin Ramgoolam. Il soumettra sa démission à l’arrivée du prochain gouvernement, a-t-il déclaré à l’express. «C’est par décence que je le ferai.»
 
 
● Mauritius Tourism Promotion Authority
 
Plusieurs départs sont attendus à la MTPA. Karl Mootoosamy, le directeur, pourrait aussi quitter son poste. Sollicité, il déclare qu’il ne peut «ni confirmer ni infirmer». Christian Lefèvre, le Chairman de la MTPA, a soumis sa démission vendredi.
 
 
● Airports of Mauritius Ltd
 
Le CEO Serge Petit quitterait son poste prochainement, dit-on, dans son entourage.
 
 
● National Heritage Trust Fund 
 
Minakshi Thannoo, la directrice de NHTF dont l’époux est le directeur du Central Electricity Board, Shyam Thannoo, est une proche du PTr.
 
 
● State Investment Corporation Ltd
 
Le chairman de la SIC, Raj Ringadoo et son directeur général Iqbal Mallam-Hasham sont tous deux proches de Navin Ramgoolam.
 
 
● Beach Authority
 
Le Chairman Anand Nunkoo était en quête d’un ticket pour les élections. Habitant de la circonscription n° 14, il a été Campaign Manager dans le passé.
 
 
● SICOM
 
Le Chairman Kushal Lobine est un proche ami de Navin Ramgoolam.
 
 
● ICTA
 
Vimalen Reddi a été nommé, il y a quelques mois, à la présidence de cet organisme par l’ex-ministre des TIC, Tassarajen Chedumbrum Pillay.
 
 
● Cardiac Centre
 
Chairman du Cardiac Centre, Avinash Teeluck avait été pressenti pour être candidat au n° 6.
 
 
● Business Parks of Maurtius Ltd
 
Dharam Naugah occupe le poste de président de l’institution depuis l’arrivée de Navin Ramgoolam. La compagnie entame plusieurs projets à Ébène en ce moment.
 
 
● Irrigation Authority
 
Shivduth Beechook est le président de l’Irrigation Authority. Il habite à Triolet.
 
 
● MauritiusTelecom
 
Sarat Lallah, le CEO du Mauritius Telecom est un ancien ministre travailliste. Il est sous contrat. Le Chairman du MT, Asraf Dulull était également un ministre du PTr.
 
 
● La Banque de Maurice
 
Rundheersing Bheenick, gouverneur de la Banque centrale partira-t-il avant la fin de son mandat ? Ce qui est sûr, c’est qu’il avait la confiance de Navin Ramgoolam.
 
 
● Compagnie nationale de transport
 
L’entourage de Robin Soonarane, directeur de la CNT, soutient qu’il est en partance.
 
 
● State Property Development Corporation.
 
C’est Navin Ramgoolam qui avait nommé Prem Anand Seetohul au poste de CEO de la SPDC.
 
 
● Gambling Regulatory Authority
 
Le Chairman Hiren Jankee est connu pour être un proche du PTr.
 
 
● Board of Investment
 
Maurice Lam avait été conduit à la présidence du BoI par Navin Ramgoolam. Il a été impliqué dans plusieurs polémiques et même le MMM réclamait son départ.
 
 
● National Housing Company Ltd
 
À la tête de la NHDC depuis 2011, Bashir Khodabux a eu une longue carrière politique.
 
 
● Mauritius Examinations Syndicate
 
Lucien Finette déclare que si on lui demande de partir, il partira. Le directeur du MES explique qu’il fera ses valises en temps et lieu. «Je pense que c’est la règle.» Il souhaite d’abord rencontrer le nouveau ministre de l’Éducation.
 
 
● Aapravasi Ghat Trust Fund
 
Mahen Utchanah, le président de l’Aapravasi Ghat Trust Fund, était Campaign Manager de l’alliance PTr-MMM au n° 7.
 
 
● Morne Heritage Trust Fund
 
Le Chairman Edley Chimon est membre du PTr. Il a donné un coup de main à Curepipe.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires