Jenny Mooteealoo : «Il n’y a pas de place pour les jeunes au MMM»

Avec le soutien de
L’avocate Jenny Moteealoo soutient que le MMM n’accorde pas suffisamment de place aux jeunes du parti.

L’avocate Jenny Mooteealoo soutient que le MMM n’accorde pas suffisamment de place aux jeunes du parti.

«Si le MMM se trouve dans cette situation aujourd’hui, c’est parce que les militants n’ont pas adhéré à l’alliance PTr-MMM. Personnellement, je ne pense pas qu’on  peut jeter tous les torts sur les Rouges.» Avec cette remarque, lors du bureau politique (BP) des Mauves vendredi 12 décembre, Jenny Mooteealoo s’est attiré les foudres de plusieurs personnes au sein du parti.

Du coup, la vice-présidente de la commission féminine de ce parti explique n’avoir d’autre choix que de démissionner du parti. Elle a envoyé sa lettre de démission au leader, Paul Bérenger, avec copies aux plusieurs dirigeants, à savoir Alan Ganoo, Rajesh Bhagwan et Jayen Cuttaree.

Lors de ce BP, Jenny Mooteealoo aurait aussi demandé à ce que les responsabilités soient revues au sein du parti.  Des propos qui n’ont pas plu au leader du MMM qui a trouvé que ses déclarations étaient «dangereuses et enfantines».

Rajesh Bhagwan aurait, lui, déclaré qu’il n’était pas obligé d’occuper le poste de secrétaire général. Jenny Mooteealoo indique, de son côté, avoir été «blessée» par les qualificatifs de son leader à son égard.

Selon Jenny Mooteealoo, elle aurait été la seule «à dire ses quatre vérités» lors de ce BP. Et d’ajouter que le MMM devrait, en fait, procéder à une autocritique pour déterminer où le parti a failli et non placer uniquement le blâme sur le PTr. «Les dirigeants n’ont pas apprécié cette remarque», affirme l’ancienne membre du MMM. 

Elle avait aussi évoqué la redistribution des responsabilités au niveau de la direction et du parti. «Lorsque j’ai lancé l’idée de faire plus de place aux jeunes, certaines personnes, dont une en particulier, s’en sont prises à moi. Elle se serait sentie visée», déclare Jenny Mooteealoo.

Cette dernière a ainsi décidé de quitter le parti. «Il n’y a pas de place pour l’évolution des jeunes au sein du MMM», conclut-elle. 

 

Jenny Mooteealoo expliquant pourquoi elle quitte les Mauves.

Contactée, Jenny Mooteealoo a déclaré qu’elle compte continuer à faire de la politique. Elle songe à rejoindre les rangs du Muvman Liberater.

«J’ai été sensible à l’appel d’Ivan Collendavelloo aux militants après les résultats selon lequel il faut refaire le MMM avec ses valeurs, ses principes et sa méritocratie. N’allez pas croire que c’est de l’opportunisme politique de ma part. J’ai toujours été mauve et je reste mauve. Mais j’ai le sentiment que rien ne va changer au MMM, qu’il n’y a pas de réelle volonté pour cela. Et puis, il ne faut pas oublier qu’Ivan Collendavelloo est issu du sérail mauve et qu’il a gardé les valeurs de ce parti. Je milite au sein du MMM depuis une dizaine d’années, quand ce parti a toujours été dans l’opposition. Donc, si j’avais voulu avoir un ‘bout’, je ne serai pas restée dans ce parti ! Mon parcours politique ne s’arrête pas là.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires