Législatives: Rezistans ek Alternativ fait son autocritique

Avec le soutien de
(Photo d’archives) Ashok Subron lors d’un point de presse de Rezistans ek Alternativ en début de mois. Selon le leader du parti, son mouvement est la première force politique de gauche.

(Photo d’archives) Ashok Subron lors d’un point de presse de Rezistans ek Alternativ au début du mois. Selon le leader du parti, son mouvement est la première force politique de gauche.

Le mouvement de gauche Rezistans ek Alternativ a dressé son bilan  des législatives 2014 hier, samedi 13 décembre. Son principal animateur, Ashok Subron, estime que ce parti a émergé comme la troisième force politique du pays et le premier parti de gauche.

Analysant la victoire de l’alliance Lepep, Ashok Subron indique qu’il est clair que c’est plutôt un vote massif de colère qui a laminé l’alliance Parti travailliste-Mouvement socialiste militant (PTr-MMM) lors du scrutin du 10 décembre. Il se félicite aussi que Rezistans ek Alternativ ait obtenu son plus haut score au n° 13 avec 9 % des votes et une moyenne de 4 % sur l’ensemble du territoire. 

Ashok Subron considère que son mouvement aurait obtenu davantage de votes s’il n’y avait pas une «lame de fond» contre l’alliance menée par Navin Ramgoolam et Paul Bérenger et qui a été considérée comme proche du secteur privé. Il ajoute que ce sont les jeunes qui se sont exprimés mercredi, 50 % des électeurs ayant moins de 40 ans. Et qui ont dit un non massif aux on-off et autres acrobaties.

Il appelle à l’alliance Lepep à respecter ses engagements.

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires