SAJ: «Rye, mam!»

Avec le soutien de

SAJ a promis solennellement une nouvelle période de prospérité à la nation mauricienne.

«A partir mintnan mo gagn plezir, mo dir rye mam!» Tantôt souriant, tantôt moqueur ou ému, c’est un sir Anerood Jugnauth (SAJ) rayonnant qui est apparu devant l’électorat du n°7 pour lui adresser ses remerciements après son élection, ce jeudi 11 décembre. «J’ai commencé ma carrière ici en 1963 et maintenant que vous m’avez fait confiance à nouveau, je la terminerai ici», a-t-il lancé à la foule enthousiaste, venue l’acclamer.

Le prochain Premier ministre a été élu en tête de liste avec 23 579 voix. Ses colistiers Vishnu Lutchmeenaraidoo et Ravi Rutnah ont récolté respectivement 22 126 et 21 271 votes. Le premier candidat de l’alliance PTr-MMM, Mahend Gungapersand, est bien loin derrière, avec 11 694 votes en sa faveur.

SAJ n’a pas manqué de fustiger Paul Bérenger et Navin Ramgoolam. Selon lui, ses adversaires «se sont conduits comme des dictateurs qui pensent qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent derrière votre dos». Cependant, ils ont «oublié que la démocratie est encore vivante et nous, nous la garderons vivante», a-t-il avancé. Cette élection, a précisé le futur Premier ministre, apporte un «nouvel espoir au pays et au peuple».

Grâce au vote de la population, l’alliance Lepep est parvenue à «libérer le pays», a clamé SAJ. «Nou finn deza tir le pei dan la mizer, nou pou refer li», a-t-il promis. Parlant de «deuxième miracle économique» et de «nouvelle destinée», il a annoncé une période de prospérité pour tous. «Vous nous avez donné une responsabilité, à partir de maintenant il nous faut commencer à travailler», a-t-il ajouté.

Il  a profité de l'occasion pour remercier Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo pour leur «coup de main» et il n'a cessé de répéter combien il est «reconnaissant» envers l’électorat.

De son côté, Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui sera le nouveau ministre des Finances, a déclaré que la victoire de l’alliance Lepep tient du miracle. «Nous écrivons l’Histoire! Il y a à peine 2 mois nous faisions face à une mission impossible», s’est-il exclamé. «La vwa lepep la vwa bondie sa», a-t-il conclu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires