Dépouillement: les premières urnes ouvertes

Avec le soutien de
La tension est palpable autour de certains centres de dépouillement, où le comptage des voix a débuté, ce 11 décembre. Un incident a éclaté entre policiers et agents du MMM à Rose-Hill.

La tension est palpable autour de certains centres de dépouillement, où le comptage des voix a débuté, ce 11 décembre. Un incident a éclaté entre policiers et agents du MMM à Rose-Hill. 

Les urnes livreront leur verdict en soirée probablement. Car le décompte des voix a commencé de façon disparate, ce jeudi 11 décembre, dans plusieurs centres de dépouillement. Au n°10, les ballots boxes viennent tout juste d’être ouvertes, mais le comptage n’a pas encore démarré. Les Returning Officers faisaient la queue pour placer les ballots boxes venant de différents centres de vote dans la même pièce. A 9h20, au n°7, les Clerks n’avaient pas encore descellé les urnes. Tandis qu’au no 6, le dépouillement a démarré à 9h45.

Au n°17 et au n°12, les procédures n’ont pas encore été enclenchées, tandis qu’au n°7 les boîtes étaient transportées dans les salles de counting. Par contre, au n°2, le counting a débuté sans délai. De même pour le °9, où l’on a déjà franchi la première étape avec le décompte du nombre de bulletins, ceux qui ont été rejetés. Ainsi sur 43 072 bulletins, 18 ont été rejetés et 13 660 non utilisés.

Au n°8, les boîtes sont actuellement ouvertes devant les candidats avant d’être transférés dans les salles de comptage.

On rapporte déjà un incident à Rose-Hill. Le maire de Beau-Bassin-Rose-Hill s’est vu refuser l’accès à un centre de dépouillement car il ne portait pas de badge. S’est  ensuivie une bousculade entre agents mauves et policiers.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires