Au n°7, l’heure est déjà aux célébrations

Avec le soutien de
Les sympathisants des deux principales alliances étaient d’humeur festive, le mercredi 10 décembre.

Les sympathisants des deux principales alliances étaient d’humeur festive hier, mercredi 10 décembre. 

Sur les 43 079 électeurs que compte le n°7 (Piton-Rivière-du-Rempart), 35 192 se sont rendus aux urnes hier, mercredi 10 décembre. Cette circonscription enregistre ainsi le plus fort taux de participation à ces élections, avec 81,69 %.

Pétarades, tambours, musique assourdissante se sont fait entendre en plein centre de Rivière-du-Rempart, avant même la clôture des bureaux de vote. Les activistes de l’alliance Lepep jubilaient, allant jusqu’à porter le candidat Ravi Rutnah sur leurs épaules. D’ailleurs, depuis midi, Vishnu Lutchmeenaraidoo, candidat du bloc MSM-PMSD-ML au n° 7, était confiant qu’une majorité très claire se dégageait en leur faveur.

La forte mobilisation des sympathisants orange-blanc-bleu n’a toutefois pas empêché ceux du parti adverse de poursuivre le travail jusqu’à la dernière minute. Ainsi, à travers la circonscription, les responsables de table des deux principaux blocs, que l’express a interrogés en fin de journée, affichaient l’optimisme: «Noun grat ziska dernie minit ek nou satisfe noun resi al fer nou bann dimounn vote.» Version confirmée par Mahend Gungapersad, candidat de l’alliance PTr-MMM.

Les élections au n° 7 ont aussi été marquées par le va-et-vient de plusieurs personnalités, dont SAJ, Paul Bérenger ou encore Anil Bachoo. À un moment donné, il était même prévu que Navin Ramgoolam se déplace au n° 7.

Des incidents mineurs ont aussi été enregistrés hier. Le centre de Rivière-du-Rempart a notamment a été, peu avant midi, la scène d’une guerre de banderoles entre les deux principaux blocs. L’intervention de la police a cependant calmé les esprits surchauffés.

Puis, à Schoenfeld Road, le Campaign Manager de l’alliance PTr-MMM, Mahen Utchanah, s’est rendu au poste de police de Piton pour solliciter l'aide et la présence des forces de l’ordre, à la suite d’un clash entre les activistes des deux bords. Le pire a été évité.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires