Dans le jardin de… Michèle

Avec le soutien de
Babooram, le jardinier, aide à l’entretien des lieux depuis une dizaine d’années. (Photos : Krishna Pather )

Babooram, le jardinier, aide à l’entretien des lieux depuis une dizaine d’années. (Photos : Krishna Pather )

Une nature colorée, joyeuse et généreuse à la fois. Telle est l’impression générale qui se dégage de la collection de plantes de cette sympathique habitante de Rivière-Noire. Visite guidée.

Fraîchement écloses

(Photo 1)

(Photo 2)

(Photo 3)

 

Flash-back. Lorsque Michèle s’installe dans sa maison de Grande-Rivière-Noire, il y a dix sept ans, «il n’y avait que quatre cocotiers et un peu de gazon», se souvient-elle. Depuis, les cocotiers ont été abattus, pour un meilleur ensoleillement du jardin, et elle s’est «follement amusée à planter». Le résultat, haut en couleur, fait aujourd’hui son bonheur.

Aidée de Babooram, le jardinier, Michèle nous confie que quand elle se consacre à la culture de ses plantes, c’est à 100 %. Si elle dit ne pas avoir appliqué de critères précis dans le choix et l’emplacement des  végétaux, une certaine harmonie règne entre les espèces ornementales, potagères et fruitières. À notre arrivée, notre hôtesse nous montre, enthousiaste, les fleurs nouvellement écloses. Nous admirons ainsi celles d’un frangipanier (Plumeria rubra) – le jardin en compte une douzaine – dont le rose vif est nuancé de jaune, au centre (photo 1). À côté, un hibiscus rouge déploie sa large corolle avec majesté (photo 2) tandis qu’une amaryllis a l’air de prendre la pose, juste pour la photo (photo 3).

Tout de blanc vêtues

(Photo 4 )

(Photo 5)

(Photo 6 )

Près de l’entrée, l’inflorescence immaculée d’une agapanthe (Agapanthus africanus) vient à la rencontre du visiteur du bout de sa longue tige (photo 4). Michèle nous explique que non seulement elle « adore le blanc» mais qu’en outre, elle est « têtue », c’est-à-dire qu’elle s’obstine à faire pousser à Rivière-Noire des espèces que l’on rencontre généralement dans les régions plus fraîches de l’île telle Curepipe. Dans le même registre chromatique, nousdécouvrons deux Cattleya au subtil parfum (photo 5). Plus résistant au soleil, le Plumbago capensis var. alba (dentelaire du Cap) (photo 6) apporte une touche lumineuse par son abondante floraison.

Le goût du partage

(Photo 7 )

Selon notre hôtesse, le jardinage est source de plaisir visuel, certes, mais aussi gustatif. C’est également un bonheur pour elle de partager ce qu’elle récolte, au fil des saisons. Autour de sa maison, se trouvent des manguiers de cinq variétés, des attiers, quelque dix bananiers puis un potager, où poussent poireaux, haricots, piments, coriandre (cotomili), brèdes ‘tom pouce’ (Pak Choï) ainsi que des plants de melon, dans un bac. Au détour d’un sentier, un pied de Pimenta dioica (quatre épices) (photo 7) est en période de fructification. Idéale pour la cuisson du gibier, nous indique notre hôtesse, la feuille de cet arbre réunit les arômes du girofle, du poivre noir, de la cannelle et de la muscade – d’où son nom. Dans son arrière-cour, Michèle est fière de nous faire voir, en sus, son premier avocat, encore tout petit, pour lequel il lui aura fallu attendre « au moins cinq ans ».

Mix and match

(Photo 8)

(Photo 9 )

Avec ses jolies fleurs jaunes aux étamines rouges, le Tristellateia australasiae (Australian GoldVine) s’allie aussi bien à une grimpante de couleur similaire, le Pentalinon luteum (allamanda sauvage) (photo 8) qu’au Mansoa alliacea (Garlic Vine) lavande (photo 9). De telles associations de couleurs et d’espèces habillent agréablement les grillages en leur apportant de la gaieté.

Astuce

Ses composteurs, Michèle les a créés en utilisant de la toile métallique avec laquelle elle a réalisé deux cylindres. Puis, elle a entouré ceux-ci de filet noir. Elle y entasse feuilles mortes et déchets de cuisine et au bout de quatre mois, il suffit de soulever les cylindres pour collecter le compost qui s’est formé à la base. Pendant ce temps, Roméo, la tortue étoilée de Madagascar, se promène, placide, dans son enclos.

Focus

Chez Michèle, l’atmosphère est à la fête, comme en témoignent les coloris de pétales et feuilles :

Phlox paniculé

Coléus

Bouquet d’étoiles

(Pentas lanceolata)

Pourpier

Vous avez vous aussi un beau jardin, écrivez-nous à [email protected]

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires