SAJ: «Nous aurons une majorité très confortable»

Avec le soutien de
Le leader de l’alliance Lepep se dit confiant d’une victoire écrasante lors des prochaines législatives.

Le leader de l’alliance Lepep se dit confiant en une victoire écrasante lors des prochaines législatives.

«Après la cassure du Remake, nous pensions que la situation serait très difficile. Mais aujourd’hui, elle s’avère très facile. Sa vag kinn leve la pou balie zot fou zot en dehor brizan !» C’est un leader très confiant qui s’est adressé à la foule réunie hier, lundi 8 décembre, à Plaine-des-Papayes. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) est d’ailleurs revenu sur les deux grands rassemblements politiques de dimanche, à Port-Louis et à Vacoas, déclarant que c’est l’alliance Lepep qui a bien remporté la bataille des foules.

Sous les applaudissements de l’assistance, SAJ a martelé qu'il ne faut pas «koupe transe» et de voter pour les trois candidats de l’alliance Lepep dans la circonscription. Ajoutant qu’il fait confiance à l’électorat du n° 7 (Piton-Rivière-du-Rempart). «Pouvwar dan ou lame. Ou ena enn gran responsabilite. Si ou dakor sa deziem repiblik la pa pou enn katastrof pou pei, vot tou le trwa kandida laba.» L’ancien président de la République n’a pas manqué de lancer des piques en direction du leader des Rouges, Navin Ramgoolam, lors de son discours.

Pour SAJ, un Premier ministre se doit d'être comme un père pour le pays et donner l’exemple. Dans les pays avancés, comme en Europe, un Premier ministre comme Navin Ramgoolam «ti pou fini gagn kout pie ale. Me isi dir nou ena enn pep admirab», a-t-il ironisé. Les insultes ont également fusé. «Menteur», «faux rassembleur»... Pour SAJ, Navin Ramgoolam ne raconte que des faussetés.

Pas de riposte

Il a aussi fait référence à des projets pour une meilleure fourniture d’eau qu’il aurait entamés en tant que Premier ministre et dont Navin Ramgoolam réclame aujourd’hui la paternité. Outre le leader des Rouges, Paul Bérenger y est passé aussi. En effet, SAJ a une fois de plus qualifié son ancien partenaire de «traître», d’«hypocrite» et de «malhonnête» qui «pena leker ek ki o lie linn vini pou sov sa pei-la, linn sov zis li-mem».

SAJ a également conseillé à ses sympathisants de ne pas céder à la provocation venant du camp adverse. Pour conclure, il a laissé entendre une nouvelle fois que la victoire est sans équivoque. «Zot pou mord la poussir. Nous avons une majorité très confortable

Les deux autres candidats de l’alliance Lepep au n° 7, Ravi Rutnah et Vishnu Lutchmeenaraidoo, ont aussi pris la parole hier. Le dernier nommé a repris les propos de SAJ, ajoutant que deux mois de cela «bookmakers ti pe vann l’alliance Lepep Rs 10 pou Rs 500. La se Rs 450 pou Rs 500».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires