Dernier meeting PTr-MMM: des échauffourées au menu

Avec le soutien de
Le dernier rassemblement de l’alliance rouge et mauve a été marquée par de vives frictions entre partisans juste avant le début des discours. Ce qui n’a pas déstabilisé les orateurs outre mesure.

Le dernier rassemblement de l’alliance rouge et mauve a été marqué par de vives frictions entre partisans juste avant le début des discours. Ce qui n’a pas déstabilisé les orateurs outre mesure.

«Monn dir mo mama prepar masala pou fer enn bon curry coq!» Patrick Assirvaden est certain de sa victoire sur Xavier-Luc Duval au n°18. Le candidat rouge participait ce lundi 8 décembre au dernier rassemblement de l’alliance PTr-MMM de cette campagne électorale, à Quatre-Bornes. Les deux leaders et les trois candidats du n°18 se sont succédé sur l’estrade. Joe Lesjongard et Ezra Jhuboo, candidats dans la circonscription voisine, étaient également de la fête. 

Si le coq était le plat de résistance, les militants rouges et mauves ont eu droit à une entrée des plus chaudes en début de soirée. Un défilé de voitures arborant les couleurs de l’alliance Lepep qui passait par là a causé de vives échauffourées entre des partisans des deux camps. Des drapeaux ont brûlé, quelques claques ont volé, et des vitres ont été brisées.

Après cette entrée en matière, le menu du reste de la soirée a été des plus riches. Les leaders de la coalition ont tous deux fustigé l’express pour sa couverture des meetings d’hier. Ils estiment que les estimations de foules données par le journal ne sont pas crédibles. D’après Navin Ramgoolam, «plizier media ena parti pri». Pour Paul Bérenger, «l’express pe zoue enn zoue malang».  

C’est avec un «pincement au cœur» que le leader du MMM s’est adressé pour la dernière fois de la campagne à l’électorat. Il s’est montré confiant en une victoire totale des rouges et mauves aux élections, avant de s’attaquer avec virulence à Kee Chong Li Kwong Wing pour son virage de dernière minute. «Li finn montre so vre vizaz, s’est-il exclamé. Li trap enn kote lamin Boodhoo, enn kote lamin Raj Dayal ! La honte lor li !» 

Tous les orateurs se sont évertués à descendre en flèche Xavier-Luc Duval, lequel serait selon eux affilié à «une secte». Des tracts retraçant les «relations» entre le leader du PMSD et les dirigeants de cette organisation ont d’ailleurs été distribués.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires