Elections: les deux blocs politiques à l’heure du dernier forcing

Avec le soutien de
C’était le dernier grand rendez-vous politique hier. Navin Ramgoolam et Paul Bérenger étaient à Place du Quai, à Port-Louis, alors que le bloc adverse, l’alliance Lepep, était à Vacoas.

C’était le dernier grand rendez-vous politique hier. Navin Ramgoolam et Paul Bérenger étaient à Place du Quai, à Port-Louis, alors que le bloc adverse, l’alliance Lepep, se trouvait à Vacoas.

Pour le PTr et le MMM, ces élections ont une grande portée historique. C’est le message que le leader de l’alliance de l’Unité et de la Modernité, Navin Ramgoolam, a adressé aux partisans, hier, à la Place du Quai, à Port-Louis. En ce haut lieu de la lutte syndicale des années de braise, le Premier ministre sortant a insisté sur le fait que son alliance avec le MMM était en train de réussir son pari.
 
«Lavenir li isi devan ou. Nou pe tourn enn nouvo paz nou listwar», a déclaré Navin Ramgoolam. «Nou pa pe rat nou randevou avek listwar. Nou pe bizin met de kote noudiferans.» C’est le point sur lequel le leader du PTr a semblé vouloir s’appesantir lors de son discours. Il a ainsi rappelé que «nou ena enn gran randevou avek listwar». À entendre le Premier ministre sortant, ce rendez-vous pourrait se résumer en une phrase : «Sa eleksyon la li enn referedum de linite.»
 
En opposition à cette alliance censée représenter l’avenir : sir Anerood Jugnauth (SAJ). «L’homme du passé», a répété Navin Ramgoolam, comme il le fait depuis plusieurs semaines déjà. 
 
A Vacoas, le principal concerné insistait sur le fait que l’alliance Lepep a réuni une bonne foule, composée surtout de beaucoup de «mam» qui ont «viré». Et que leur seul objectif est de demander au régime travailliste de «lev pake ale». D’ailleurs, en clôturant le meeting, SAJ a déclaré «qu’il n’y a qu’un seul choix possible. C’est le changement». «Pei oule sanzman. Sanzman pe vini», a martelé l’ex-président de la République sous les acclamations de l’assistance. «Ansam, anou sov nou pei. Anou rann li prosper ek dign de so popilasion», a-t-il enchaîné, promettant d’oeuvrer pour un «nouveau miracle économique» afin d’assurer l’avenir de la jeune génération.
 
Et l’alliance Lepep a frappé fort lorsque Kee Chong Lee Kwong Wing est apparu sur l’estrade. Entre deux rugissements, «Tiger» n’a eu de cesse de réclamer un semblant de silence. Après une entrée en fanfare, au son de Soldat lalit militant, Kee Chong Li Kwong Wing, la surprise annoncée de l’alliance Lepep, a répété pour se faire entendre : «Aret sa tapaz la. Mo ena enn mesaz bien inportan pou pase.» 
 
L’ancien ministre des Finances, Xavier Duval, a présenté Kee Chong Li Kwong Wing, avec qui il a souvent croisé le fer à l’Assemblée nationale, comme «un grand militant, un grand intellectuel et un grand économiste.» Déclarant auparavant que le vrai invité surprise des deux rassemblements politiques d’hier est bien celui qui était, jusqu’à la fin de la semaine dernière, le porte-parole économique du Mouvement militant mauricien au Parlement. «Il viendra de tout son poids travailler pour le pays, pour la prospérité, avec les dirigeants de l’alliance Lepep pour apporter ce second boom économique que tout le monde attend», a-t-il souligné.
 
«Kee Chong Li Kwong Wing et Harish Boodhoo à Vacoas, c’est une honte», vociférait, lui, Paul Bérenger à Port-Louis. Pour l’ancien chef de l’opposition, «organiser un meeting à Vacoas, c’est déjà un aveu de défaite.» 
 
Pour Pravind Jugnauth, au contraire, c’est Navin Ramgoolam et Paul Bérenger qui ont déjà accepté la défaite. «Lalians PTr-MMM inn deza fini mor. Le 10 desam lepep pou al anter zot kouma bizin.» 
 
Avant de reprendre, au passage, des récentes déclarations du Premier ministre sortant lors de congrès rouge-mauve. «Dan Quartier-Militaire, Ramgoolam dir gard so loner. Dan Morcellement- St-André, Ramgoolam inn dir li pou somer le 11 desam. Sa se enn aveu de la defet. Mo ti tann dir li medsin, li avoka… li pa pou ena profesyon ?» 
 
A Port-Louis, le patron du MMM, insistait encore que l’alliance rouge-mauve se dirigeait vers une victoire écrasante. «Se mo diziem eleksion zeneral depi 1976. Mo ena sazes. Li pou 3-0 dan sak sirkonskripsion, pena bare sa, mem dan nimero 7. Dan nimero 19 et 5, pena eleksion sa» …
 
En fait, pour le dernier grand meeting de la campagne électorale, il n’y a pas eu de grands effets d’annonce, tant du côté de l’alliance Lepep que celui du PTr-MMM. La seule surprise aura été la présence de Kee Chong Lee Kwong Wing à Vacoas …
 
Voir aussi: les meetings de l'alliance Lepep et PTr-MMM en images
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires