SAJ annonce la réouverture de l’enquête sur l’affaire Roches-Noires

Avec le soutien de
SAJ a brossé un tableau très sombre du règne de Navin Ramgoolam à la tête du gouvernement lors du meeting de ce dimanche 7 décembre, à Vacoas.

SAJ a brossé un tableau très sombre du règne de Navin Ramgoolam à la tête du gouvernement, lors du meeting de ce dimanche 7 décembre, à Vacoas.  

Accueilli par des pétarades et les cris passionnés des sympathisants de l’alliance Lepep, sir Anerood Jugnauth (SAJ) s’est montré fidèle à sa réputation de franc-tireur lors du meeting de ce dimanche, 7 décembre, à Vacoas. Il s’est aussi montré très virulent envers «le régime pourri» de Navin Ramgoolam et contre la «philosophie» travailliste qui consisterait, selon lui, à chercher à s’enrichir à tout prix.

«Il y aura des enquêtes qui vont être ouvertes, pena katakatak ar mwa ! Nous allons aussi revoir plusieurs cas, comme l’affaire de Roches-Noires», a promis SAJ. Il s’en est également pris à Anil Bachoo, qu’il a surnommé «Anil Colas». «Ramgoolam so bann minis, tou so bann dimounn, zot ena enn kiltir, enn intere : enrisi zo mem», s’est exclamé l’ancien président de la République. 

Brossant un sombre tableau de l’état actuel du pays, il s'est élevé contre des «institutions pourries», le manque de travail pour les jeunes, les problèmes d’eau et la manie du Premier ministre de «toujours faire appel à des travailleurs étrangers». Selon lui, Navin Ramgoolam n’a «jamais été capable de présenter un bilan favorable». Ce qui n’est pas le cas du MSM, a-t-il laissé entendre, avant de faire les éloges de ses années au pouvoir entre 83 et 95.

Paul Bérenger n’a pas non plus été épargné par SAJ. D’après ce dernier, le leader du MMM ayant  «rejoint la pourriture, il est devenu une pourriture lui-même». Le n°1 de l’alliance Lepep a ensuite appelé les militants mauves à «suivre l’exemple de Kee Chong Li Kwong Wing», qui était sur l’estrade à Vacoas, ce dimanche. S’adressant à ceux qui sont restés fidèles au patron du MMM, SAJ leur a demandé s’ils ont «disan» ou «dilo kourpa» dans les veines. «Montre ki ena disan dan zot lekor, ki ou pa kabri, ou pa mouton, ki ou ena dignite, foutour !» s’est-il exclamé.

Il a conclu en promettant qu’un «nouveau soleil» projetant une «nouvelle clarté» va se lever sur le pays après le 10 décembre.

Lire aussi les comptes-rendus des discours des autres orateurs durant ces deux meetings  

Publicité
Publicité

Nous sommes dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011. Un cambriolage audacieux a lieu au campement de Navin Ramgoolam à Roches-Noires. Depuis, les arrestations, dont ceux de l’ex-PM mais aussi de hauts gradés de la police se sont succédé. Retrouvez tous nos articles sur cette affaire inédite.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires