Déclaration ethnique: Jacques Tsang Mang Kin tacle Michael Sik Yuen

Avec le soutien de
Le candidat travailliste briguera les suffrages au n° 17, Curepipe-Midlands.

Le candidat travailliste briguera les suffrages au n° 17, Curepipe-Midlands.

La déclaration ethnique de Michael Sik Yuen, qui s’est présenté en tant que sino-mauricien lors du Nomination Day, est contestée au niveau juridique. C’est l’avocat Jacques Tsang Mang Kin, candidat du Mouvement authentique mauricien (MAM) dans la circonscription Grande-Rivière-Nord-Ouest - Port-Louis-Ouest, qui a déposé une motion en ce sens devant la Cour suprême. La motion sera appelée ce mercredi 3 décembre devant le juge Asraf Caunhye, siégeant en référé.
 
Me Jacques Tsang Mang Kin demande au juge de décréter la déclaration ethnique du ministre sortant du Tourisme nulle et non avenue. Il veut aussi que le juge ordonne à la commission électorale d’effacer de sa fiche de candidature sa déclaration ethnique.
 
Il a étayé ses arguments en rappelant que lors des dernières élections générales, Michael Sik Yuen avait déclaré qu’il était de la population générale. Cela, dans le but de bénéficier d’un siège de Best Loser. Me Jacques Tsang Mang Kin a aussi indiqué que Michael Sik Yuen avait obtenu la bénédiction du Premier ministre Navin Ramgoolam.
 
Il explique dans son document que s’agissant des élections générales du 10 décembre 2014, Michael Sik Yuen a obtenu le soutien des deux leaders de l’alliance PTr-MMM, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Il demande aussi au juge en référé de décréter que Michael Sik Yuen n’a aucune appartenance ethnique afin qu’il ne bénéficie pas du système de député correctif pour représenter les «sino-mauriciens» aux prochaines élections.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires