Bérenger: «l’indépendance incomplète tant qu’on ne récupérera pas les Chagos»

Avec le soutien de
L’alliance de l’Unité et de la Modernité a organisé un congrès à Curepipe, le mardi 2 décembre.

L’alliance de l’Unité et de la Modernité a organisé un congrès à Curepipe, le mardi 2 décembre. 

Les Chagos, le choix des candidats de l’alliance Lepep, le manifeste électoral de l’alliance de l’Unité et de la Modernité… autant de sujets abordés par Paul Bérenger lors d’un congrès à Curepipe, ce mardi 2 décembre. Navin Ramgoolam a, lui, vivement critiqué ses adversaires, dont Vishnu Lutchmeenaraidoo, sir Anerood Jugnauth et Xavier-Luc Duval.

Lors de son discours, le leader du MMM a longuement abordé le dossier Chagos. Cela, alors que le cabinet de conseil international KPMG, à la suite d’une étude commandée par le gouvernement britannique, a indiqué que le repeuplement des Chagos est possible. Selon Paul Bérenger, il faut que de nouvelles discussions aient lieu entre Maurice, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis sur ce dossier après les élections générales. Au cas contraire, dit-il, «des actions seront prises».

Pour le leader des Mauves, l’indépendance de Maurice sera «incomplète aussi longtemps qu’on ne récupérera pas les Chagos et Tromelin». Paul Bérenger a également tenu à faire ressortir qu’il a été «le premier politicien» à avoir lutté pour la cause chagossienne.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires