Le Parti Justice Sociale dénonce une «montée communaliste»

Avec le soutien de
Les membres du Parti Justice Sociale, qui étaient face à la presse le mardi 2 décembre, ont indiqué vouloir faire de Maurice un Etat laïque.

Les membres du Parti Justice Sociale, qui étaient face à la presse ce mardi 2 décembre, ont indiqué vouloir faire de Maurice un Etat laïque. 

Elle est montée au créneau, dénonçant le fait que certaines institutions socioculturelles «prendraient position» et se serviraient de la religion pour atteindre leurs objectifs. Selon Sheila Bunwaree, leader du Parti Justice Sociale, l’on assiste en ce moment à une «montée communaliste». Elle animait une conférence de presse à l’hôtel St-Georges, à Port-Louis, ce mardi 2 décembre.

Pour le Parti Justice Sociale, il «faut faire de Maurice un Etat laïque». Et, assurent les membres, cette idée ne restera pas dans le domaine de «l’abstrait».

Autre sujet abordé lors de ce point de presse: la IIe République. «Il nous faut empêcher la possibilité d’une IIe République. Si cela arrive, nous vivrons dans un Etat totalitaire dans lequel régnera la dictature», soutient Sheila Bunwaree.

Vingt candidats représenteront le Parti Justice Sociale aux prochaines élections générales. Ils brigueront les suffrages dans les circonscriptions 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 12, 15, 19 et 20. A noter que 35% des candidats sont des femmes.

Sheila Bunwaree s’est également exprimée sur les propos tenus par Navin Ramgoolam à l’égard d’Ameenah Gurib-Fakim. Pour elle, le Premier ministre sortant a fait preuve de «bassesse». Elle devait ajouter que «c’est tout à fait inacceptable», d’autant que son ancienne collègue est, dit-elle,est une personne «très compétente».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires