Wong appelle les étudiants à se regrouper au coeur de Hong Kong

Avec le soutien de

Joshua Wong a aussi demandé à l'exécutif de Hong Kong de renouer le dialogue avec les étudiants, au lendemain de la fermeture provisoire des locaux du gouvernement à la suite d'affrontements violents entre forces de police et manifestants.
 
"Nous demandons au gouvernement de Hong Kong de reprendre les consultations sur une réforme électorale", a dit Wong
 
Outre le siège de l'exécutif de la "région administrative spéciale", le bâtiment du Conseil législatif et des dizaines de boutiques sont restés fermés lundi matin. La police a chargé les manifestants à coups de matraques et au gaz à poivre, et dit avoir procédé à 40 arrestations au moins.
 
Des centaines de tentes de manifestants sont toujours dressées dans les rues du quartier d'Admiralty, près du siège de l'exécutif. Mobilisés depuis plus de deux mois, les étudiants réclament un scrutin authentiquement libre et ouvert en 2017 pour l'élection du chef de l'exécutif et s'opposent à ce que Pékin sélectionne les candidats.
 
Selon le ministre hongkongais des Finances, John Tsang, la contestation ternit l'image de l'ancienne colonie britannique à l'étranger et pèse sur la confiance des investisseurs comme sur la croissance qui pourrait ne pas atteindre les 2,2% prévus cette année. Les ventes de détail, dont les statistiques ont été publiées lundi, ont reculé en octobre de 8,8% dans l'habillement et de 11,6% dans la joaillerie et l'horlogerie. 
 
Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x