L’alliance Lepep critique le manifeste électoral «perroquet» du PTr-MMM

Avec le soutien de
Les leaders de l’alliance Lepep face à la presse ce samedi 29 novembre. Ils ont notamment commenté le manifeste électoral présenté un peu plus tôt par le PTr-MMM.

Les leaders de l’alliance Lepep face à la presse ce samedi 29 novembre. Ils ont notamment commenté le manifeste électoral présenté un peu plus tôt par le PTr-MMM.

«Zot ine prend letan pou al gorer.»Critique lapidaire de Pravind Jugnauth qui a commenté le manifeste électoral présenté par l’alliance de l’unité et de la modernité ce samedi 29 novembre. Lors d’un point de presse de l’alliance Lepep, il n’a pas manqué de rappeler que les leaders de cette alliance avaient indiqué avoir déjà préparé leur manifeste électoral depuis le 5 septembre dernier. Or, «guete kan zot inn raan sa public. Zot ena grand grand coco doctorat mai pa kav gayn lide par zot», a critiqué le leader du MSM. 

Abondant dans le même sens, Xavier Duval, leader du PMSD, a souligné que l’alliance «perroquet» n’a fait que reprendre les mesures proposées par l’alliance Lepep. Il a notamment cité l’extension du congé maternité ou encore la hausse de la pension de vieillesse. Pour financer la hausse de la pension à Rs 5 000 comme proposé par l’alliance Lepep, «nous allons éviter le gaspillage, avec les voyages faramineux du Premier ministre», a ajouté l’ancien ministre des Finances.

«Ils ont montré leur incompétence avec ce manifeste»,a-t-il aussi souligné. Il en veut pour preuve le fait que Navin Ramgoolam ait donné un «certificat d’incompétence» à Anil Bachoo, ministre des Infrastructures publiques, lorsqu’il a indiqué qu’il compte revoir le système de permis à points.  

Les leaders de l’alliance Lepep ont aussi condamné le Premier ministre pour ses propos contre Ameenah Gurib Fakim, proposée comme présidente de la République sous la bannière de l’alliance Lepep. «Nous condamnons fermement ces propos», s’est insurgé Sir Anerood Jugnauth (SAJ). Tandis qu’Anil Gayan faisait, lui, ressortir qu’en temps et lieu, Ameenah Gurib Fakim expliquera pourquoi elle n’a pas été nommée au sein de l’université de Maurice. «Si Ramgoolam honnête, li bizin presant so exkiz», a ajouté SAJ. 

Ce dernier a, lui, principalement axé son discours sur la gestion de l’eau, dossier largement commenté par Navin Ramgoolam lors d’un congrès hier.

«Ramgoolam pane fer nanie aster li pe fer promesse dans vide», a insisté SAJ.  Il a ajouté que depuis longtemps l’alliance Lepep a envisagé nombre de mesures pour venir à bout du problème d’approvisionnement en eau. Et de citer notamment l’augmentation du nombre de camions citernes, la concrétisation du Bagatelle Dam, projet qui a accumulé du retard ou encore le changement de tuyau vétustes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires