Le loto à Rs 83 millions: essayons de faire tomber la cagnotte

Avec le soutien de
 Si certains numéros ont été timides ces temps-ci, il se peut qu’ils ne le soient plus très prochainement.

 Si certains numéros ont été timides, ces temps-ci, il se peut qu’ils ne le soient plus très prochainement.

Chacun des six numéros qui ont fait mouche, samedi dernier, avait 15 chances sur 100 de sortir. Il s’agit ici du 5, 20, 30, 31, 32 et 40. Par contre, tous les six numéros du samedi d’avant, (c.-à-d. les numéros 3, 13, 18, 21, 25 et 26), et qui, signalons-le, ne se sont pas manifestés samedi dernier, avait 13 chances sur 100 de faire surface. Et quant aux trois numéros 2, 22, 39 (sortis le samedi 8 novembre mais qui se sont cachés pendant les deux dernières semaines), ils avaient, ceux-là, 11 chances sur 100 de sortir. Les autres numéros 3, 5, et 30 du samedi 8 novembre se sont encore manifestés durant les deux dernières semaines écoulées.

Ainsi, les «timides» (c.-à-d. ces numéros qui ne se sont pas pointés durant les dernières semaines) ont moins de chance que ceux qui ont osé se pointer récemmment. En anglais, les numéros  sortis durant les 5 dernières semaines sont connus comme les «hot numbers» et ils ont plus de chance (de sortir ce samedi) que les autres. Ceux qui se sont eclipsés pendant plus de dix semaines sont connus comme les«cold numbers».

Ainsi, concentrez-vous sur les 23 «hot numbers» indiqués à la 2e colonne. Cependant prenez garde… Les 12, 14 et 38 ont peut-être moins de chance (en théorie) que les autres, mais il ne faut pas les négliger pour autant. Voyez -vous, ces trois numéros viennent de louper quatre tirages. Et il se trouve, selon le calcul des probabilités, que le nombre de numéros qui devraient avoir loupé quatre tirages pour reparaître à nouveau lors du tirage d’après aurait dû être 124 - comptant depuis le premier jeu jusqu’au tout dernier.

Or, ce cas de figure s’est produit seulement 115 fois. Tous ces numéros (qui sont restés sur la touche pendant 4 tirages) accusent donc un déficit de 9, et comme cet écart devra se combler tôt ou tard (selon la loi des grands nombres) je miserai sur au moins un de ces trois numéros : 12, 14 et 38, pour réduire l’écart.

Mais n’oubliez quand même pas les «cold numbers». Et là, ayez une petite pensée pour le 35 ou le 36. Ils ne se sont pas pointés pendant dix semaines, mais il y a une limite à la timidité ! Et surtout que les boules vertes ont aussi un déficit à combler...

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires